Faut-il ouvrir son capital à un investisseur ?

La vie d’une entreprise est souvent un long parcours semé d’embûches de telle sorte que l’entrepreneur en arrive à se poser la question d’ouvrir ou non son capital à un ou plusieurs investisseurs. Même si le premier réflexe qui s’impose au chef d’entreprise est de protéger son capital d’une éventuelle dilution, une levée de fonds peut parfois présenter certains avantages. Que faut-il donc savoir avant de se lancer à la recherche d’un potentiel investisseur pour son entreprise ?

Quels réflexes avoir avant l’ouverture de son capital ?

Lorsqu’on se lance dans l’entreprenariat, une des premières exigences de beaucoup de créateurs de projets est l’indépendance totale y compris financière. Etre seul maître à bord pour mener sa barque comme on l’entend est ce à quoi aspirent beaucoup d’entrepreneurs.
 
Or, pour que votre projet voie le jour, vous êtes parfois dans l’obligation de recourir à une levée de fonds en cas d’insuffisance de capitaux propres initiaux. Ainsi, si vous faites face à une réticence irréversible des banques pour l’obtention d’un crédit, vous devez réaliser qu’il vaut mieux être actionnaire à un certain pourcentage d’une entreprise sur pied que détenir 100% d’un projet condamné à rester à l’état d’idée.
 
Malgré la pertinence de votre projet, il est souvent très peu évident de réunir les garanties exigées par une banque pour l’octroi d’un emprunt. A ce stade là, l’entrepreneur n’a d’autre recours que de se retourner vers les business angels et les fonds d’investissement pour combler ses manques financiers.
 
Même si au même titre que le banquier, il vous faudra aussi convaincre l’investisseur, ce dernier possède une meilleure culture du risque et est plus apte à s’engager. A partir du moment où un investisseur est entré dans le capital de l’entreprise, ses intérêts sont les mêmes que ceux du dirigeant et il cherchera par tous les moyens possibles à réaliser le succès et le développement de la société. Un investisseur fait souvent intervenir ses équipes pour évaluer la situation de l’entreprise ou débloquer certaines crises par du conseil et de l’accompagnement.
 
Ainsi, l’investisseur est un réel partenaire qui engage entièrement son capital en investissant dans votre entreprise et à qui il faudra donc apporter les preuves attestant de l’intérêt de s’embarquer avec vous dans cette expérience. Se retourner vers un investisseur est souvent le dernier recours pour un entrepreneur et mieux vaut donc mettre toutes les chances de son coté pour convaincre du bien fondé d’injecter des fonds dans son projet.
 
Un investisseur n’investissant que dans une minorité des dossiers reçus, sachez bien préparer votre argumentaire pour convaincre de la perspicacité de votre projet et de l’opportunité avantageuse d’y investir. Et vous, avez-vous eu recours à l’ouverture de votre capital et comment l’avez-vous vécu ?

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61