Méthodologie de préparation d’un bon dossier de crédit d’investissement

Création d'entreprise • Publié le lundi 19 novembre 2012

Une entreprise a toujours besoin d’investissement pour augmenter d’envergure, pour continuer à prospérer ou pour continuer sa lutte de compétitivité sur le marché. Il est à noter que la capacité d'emprunt d'une entreprise est, en général, fonction d'éléments internes à votre activité et à votre entreprise. Notez qu’elle dépend également d'éléments externes comme la conjoncture économique. En règle générale, les revenus doivent être suffisants pour couvrir vos charges annuelles, couvrir le bon remboursement de l'emprunt sollicité et enfin dégager un résultat positif.

Constitution d’un bon plan de financement

Il est important de commencer par établir vous-même un dossier avant de le présenter à des organismes bancaires. Il faut bien comprendre que la décision d’investir en vous insufflant des dettes peut soit s’avérer une idée excellente, sous réserve d’avoir bien mené une analyse au préalable, soit carrément défavorable, dans le cas ou votre projet comporte des éléments hasardeux et qui n’ont pas été correctement réfléchis.

Nombre d’éléments sont à prendre en compte, vous devez notamment :
 
  • Déterminer avec précision le coût total de l'investissement (devis, factures pro-forma, etc...) et le calendrier de paiement de ces dépenses (sans oublier bien sûr l'incidence de la TVA).
  • En fonction de la structure de votre bilan et de votre trésorerie, définir la part des dépenses que vous comptez autofinancer.
  • En déduire le montant des financements que vous souhaitez obtenir de la part de la banque. Vous devez y ajouter, s'il y a lieu, le calendrier des utilisations de ces fonds.

En tout premier lieu, voilà donc les éléments vers lesquels vous devez axer votre raisonnement pour toute demande de crédit d’investissement.
 

Préparationd’un compte de résultat prévisionnel

Il vous faut absolument mesurer vos possibilités de remboursement réelles. Pour cela, vous devez constituer un compte de résultat reflétant votre niveau d'activité actuel et futur (compte de résultat prévisionnel). A proprement parlé, le compte de résultat prévisionnel vous permet de déterminer, à l'avance et approximativement, le résultat (bénéfice ou perte) que vous pensez réaliser grâce à l'activité de votre entreprise.

Il doit ainsi être réalisé sur généralement 3 années, afin de tenir compte d'une évolution de votre activité et donc de vos achats ainsi que sur votre résultat.Vous pouvez également vous projeter sur par exemple 5 ans. Ainsi,votre compte de résultat annuel devra se faire en anticipant année par année vos revenus et vos charges d'exploitation.
Ce calcul vous permettra donc de déterminer le montant que vous pouvez consacrer, de manière annuelle, au remboursement de votre nouveau crédit.

Pour finir, vous devrez en déduire le laps de temps nécessaire au remboursement et vérifier que l'opération est réaliste pour ne pas compromettre vos chance d’obtenir ce crédit.
 

Quelles peuvent être les évolutions futures ?

Il est important de revoir tous les éléments avant de vous engager dans un crédit sur une durée de 1 à 7 ans (voire même 15 ans maximum en fonction du type d'investissement). Il vous est donc vivement conseillé d’être prudent. Pour ce faire, vous devez donc évaluer, de la manière la plus précise qui soit, l'évolution probable dans le temps de vos revenus et de vos charges professionnelles.

Notez qu’il est également conseillé de tenir compte d'une évolution de votre chiffre d'affaires dans des limites réalisables. N’oubliez pas également de tenir compte de l'évolution de vos charges dont une partie varie en proportion de votre activité.

Le compte de résultat que vous allez présenter à votre banque doit avant tout refléter la réalité et le compte de résultat prévisionnel doit correspondre à des projections crédibles, réalistes et réalisables sous peine de compromettre votre demande auprès des organismes bancaires.
 

Quel est l’intérêt d’une telle démarche pour vous ainsi que pour votre organisme bancaire ?

Il faut bien comprendre que si votre demande de crédit est acceptée vous serez, l'un et l'autre, engagés pendant toute la durée de l'opération. Ainsi, il est nécessaire, voire essentiel que votre banquier dispose bien de tous les éléments pour pouvoir analyser votre demande de crédit et donc naturellement augmenter vos chances de l’obtenir.

N'hésitez pas à lui décrire le plus clairement possible la composition de votre chiffre d'affaires ainsi que vos charges d'exploitation. N’omettez surtout pas les éventuelles évolutions à venir en fonction des actions que vous avez ou allez mener. La confiance doit être réciproque dans l'analyse d'un dossier de crédit. Comprenez bien que sans cette confiance, la procédure que vous aurez mise en place pour la demande de crédit n’en sera que retardée, si ce n’est compromise.
 

Dans le cas d’un refus de crédit

Point important à ne surtout pas oublier : Une banque a toujours le droit de refuser une demande de crédit. Notez cependant que si elle refuse, elle vous en donnera, dans la majorité des cas, la raison. Si après étude de votre dossier, votre banquier vous refuse le crédit que vous lui avez demandé, vous pouvez demander à une autre banque. 

Si vous faites face au même avis unanime de la part d’autres organismes bancaires, rien ne sert de s’obstiner. En effet, il existe alors peut être un problème inhérent à votre dossier et ce n’est pas en multipliant les interlocuteurs que ceci devrait changer.

Le refus de votre banquier n'a généralement pas d'autres raisons que la peur que vous ne soyez pas en mesure de rembourser ce prêt, et cette crainte est sans doute justifiée. N’oubliez pas qu’il s'agit de l'avis d'un professionnel et qu'il a sans doute le moyen de pouvoir comparer votre situation à d'autres projets qu'il a connus dans le passé.

Si une banque vous a refusé un crédit, vous pouvez et devez obtenir de sa part un certificat de refus. Ce certificat vous sera plus que nécessaire surtout si vous êtes engagé dans une opération sous réserve d'obtenir un prêt.

La demande de crédit est une étape importante dans la vie d’une entreprise. Il ne faut surtout pas négliger l’importance des éléments constitutifs de ce dernier. N’oubliez pas que votre dossier doit se baser sur des éléments réalistes et surtout réalisables pour pouvoir instaurer un climat de confiance avec votre organisme bancaire. Vous disposez désormais de tous les éléments pour pouvoir déposer votre demande en bonne et due forme. Alors qu’attendez-vous pour vous lancer ?
Cette fiche répond-elle
à votre question ?

À lire également

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61