L’esprit PME : le moteur de la réussite

L’esprit PME : le moteur de la réussite

Gestion d'entreprise • Publié le vendredi 4 juillet 2014, mis à jour le mardi 19 février 2019

Etrange démarche que celle qui consiste à vouloir enfermer les patrons de PME qui réussissent dans un carcan. Et pourtant, il apparaît évident, lorsque l’on écoute ces hommes et ces femmes et que l’on analyse leurs parcours, qu’il existe un esprit PME. Et que cet esprit PME, c’est le gage de la réussite. Et vous, l’avez-vous ?

Endurance et résistance

C’est sans doute la première chose qui détermine l’esprit PME. Car, au cours de la vie d’une PME, de sa création à son développement international et même, pour certaines, au statut de grande entreprise, un patron subit une masse de travail colossale, des frustrations, des échecs, des travers, des déceptions, des trahisons, des responsabilités, des choix, etc. Alors oui, l’esprit PME a une composante indispensable, sans laquelle il n’est pas de réussite : la résistance et l’endurance, qui vous permettront de passer outre ces maux, pour aller de l’avant et ne garder, en définitive, que le meilleur.

Enthousiasme et esprit de meneur

Aucune PME n’a réussi sans un profond enthousiasme de son dirigeant. Car un patron convaincu, motivé et enthousiaste peut déplacer des montagnes. Il conquerra investisseurs et banquiers, même sur un projet risqué ; il suscitera l’adhésion et la fidélité de ses troupes ; il séduira clients et prospects. Même dans l’adversité, il est donc fondamental de garder enthousiasme et conviction, ce sont elles qui vous porteront.

Ecoute et réactivité au marché

Evidemment, les hommes et les femmes, seuls, ne font pas tout. On peut être un patron exceptionnel, si l’on n’est pas capable de s’adapter à temps au marché, on court droit à sa perte. L’esprit PME, c’est donc aussi cette capacité à sentir les moindres frémissements et les moindres tendances du marché pour infléchir au bon moment sa stratégie et s’adapter à ses exigences.

L’autonomie et la pugnacité

Ces deux qualités vont avec l’endurance et la résistance et déterminent également l’esprit PME. Car un patron de PME est seul, le plus souvent, face à ses décisions. Et ce n’est pas si mal. Car parfois, quand tout le monde dit qu’un projet ne fonctionnera pas, c’est justement parce que le porteur de ce projet est seul et combattif qu’il poursuit sa vision… et parfois réussit. L’esprit PME, c’est donc également être capable de se débrouiller seul, de prendre des décisions seul et, surtout, de se battre pour faire avancer son projet.

Un projet

Un projet justement, il faut en avoir un. Non, l’esprit PME, ce n’est pas la quête de la fortune. La fortune est un résultat accessoire, un bonus, une récompense. Si elle est un but, alors laissez tomber. L’esprit PME, c’est presque une vision, c’est un projet sur le long terme, qui implique des clients, des partenaires, des résultats concrets… et des salariés.

Le respect de ses salariés

Car il n’est pas de patron de PME couronnée de succès qui ait atteint ses objectifs, ait mené à bien son projet, ait conquis des marchés en méprisant ses salariés. Car les salariés sont la force vive de toute PME ; ce sont eux qui sont les artisans de la vision du dirigeant ; ce sont eux qui font avancer le navire dans la direction donnée par le capitaine. Enlevez-les, le bateau s’arrête. En définitive, donc, l’esprit PME c’est aussi une pensée de l’entreprise comme un organisme dont chaque organe doit être pris en compte.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61