Recette managériale : Comment fédérer ses équipes

Recette managériale : Comment fédérer ses équipes

Gestion d'entreprise • Publié le lundi 1 septembre 2014

Ah cet idéal d’une entreprise dans laquelle tous les salariés avanceraient de front vers un objectif commun pour le meilleur, soudés, motivés, heureux… Mais dans une petite entreprise, et en particulier en temps de crise, cet idéal semble pour beaucoup inatteignable. Et pourtant, il existe des leviers pour fédérer ses collaborateurs, créer un sentiment d’équipe et pousser ses troupes vers l’avant, en particulier en temps de crise. Notre recette pour fédérer ses équipes.

Oubliez la carotte et le bâton…

… Vos collaborateurs ne sont pas des ânes ! Si cette bonne vieille méthode de la carotte et du bâton a connu un franc succès pendant des décennies, on en est aujourd’hui revenu : elle a vécu. En effet, outre le fait qu’au lieu de responsabiliser les collaborateurs elle les infantilisait, cette méthode de management avait surtout pour effet :

  • De désolidariser les salariés qui cherchaient individuellement à gagner la carotte, quitte à mettre des bâtons dans les roues des autres…
  • De créer un climat de peur du bâton nuisible à la performance individuelle et globale.
  • De démotiver celles et ceux qui n’avaient droit qu’au bâton, jamais à la carotte.

En clair : cette méthode managériale était tout, sauf une méthode de management !

L’objectif : créer une équipe

Les consultants en management ont pour habitude de distinguer deux termes qui paraissent pourtant synonymes à bien des managers : groupe et équipe. Un groupe est simplement un ensemble d’individus mus chacun par ses objectifs propres. La seule caractéristique du groupe finalement, c’est que les individus qui le composent se trouvent réunis en un même lieu, dans une même entreprise. Mais ils ne partagent rien. Une équipe au contraire c’est un ensemble d’individus qui travaillent main dans la main, conscients de constituer un ensemble cohérent et solide, avec un objectif commun. C’est cela fédérer ses collaborateurs : réussir à créer une (ou des) équipe(s).

Recette pour fédérer ses équipes

Un soupçon d’implication

Si vous voulez fédérer vos collaborateurs, vous devez être en première ligne. Vous devez être présent à leurs côtés, les soutenir, prendre des coups en même temps qu’eux, être disponible presque à la demande. Bref, vous devez être impliqué avec eux et pour eux. Car un manager absent, enfermé dans sa tour d’ivoire, ça ne fait que démotiver et donner l’impression que le navire est abandonné sans capitaine.

Une pincée d’empathie

Vous devez également être à l’écoute de vos collaborateurs et savoir comprendre leurs particularités. Nous en parlions dans notre fiche sur le management des personnalités difficiles, notre fiche sur le leadership compassionnel et bien d’autres : il est aujourd’hui capital de savoir reconnaître et valoriser chaque collaborateur individuellement pour l’impliquer dans une équipe. Car si l’équipe est plus que la somme des individus qui la composent, elle se construit néanmoins sur ces individus, avec leurs forces et leurs faiblesses. A vous de tirer parti des unes et des autres.

Une dose de culture d’entreprise

Contrairement aux idées reçues, c’est même en temps de crise que cette partie de la recette est plus facile à mettre en œuvre. Car en temps de crise, vous disposez d’un levier formidable pour booster la culture d’entreprise et fédérer les équipes autour d’un objectif commun, avec des succès mesurables à la clé. La survie de l’entreprise telle qu’elle existe dépend de l’implication de chacun dans la réalisation d’objectifs commun de réduction des coûts, d’augmentation du chiffre, de respect des procédures, etc. Car c’est en donnant du sens à ce que font les collaborateurs, à leurs tâches, que vous leur donnerez envie de les réaliser. Car c’est en valorisant le rôle de chacun et en expliquant la raison d’être que vous susciterez la motivation.

Une louche de dynamisme

Un navire mené par un capitaine mou, peu sûr et inquiet ne va pas loin (aucune allusion, ne souriez pas…). Vous avez le devoir d’être dynamique et motivé. Car vous devez donner l’impulsion, motiver les troupes par votre propre énergie. C’est avant tout votre dynamisme et votre capacité à communiquer avec vos équipes qui garantiront la cohésion des collaborateurs.

Mettez au four 6 mois et vérifiez la cuisson

Pendant 6 mois vous allez continuer sur une voie que vous avez établie, avec au maximum 3 objectifs clés. Pendant 6 mois vous allez booster vos équipes pour fédérer les collaborateurs. Au bout de 6 mois, vous pourrez voir si les efforts ont porté leurs fruits, vous pourrez interroger vos collaborateurs pour connaître leurs avis, obtenir un feed-back. C’est grâce à ce retour, à ce check-point à mi-parcours que vous pourrez vérifier l’efficacité de votre management et, le cas échéant, ajuster la stratégie également en fonction des suggestions de vos collaborateurs qui, maintenant qu’ils sont motivés, ne manqueront pas de déborder d’idées pour améliorer les procédures et doper les performances de l’entreprise.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61