Comment faire un bon pitch vidéo ?

Comment faire un bon pitch vidéo ?

Gestion d'entreprise • Publié le vendredi 2 janvier 2015
Les pitches vidéo ont la cote ces temps-ci pour solliciter des investisseurs (particuliers ou professionnels) ou des partenaires afin de financer ou soutenir son projet entrepreneurial. Mais encore faut-il faire un bon pitch vidéo pour sortir du lot et susciter l’intérêt de ses cibles. Les conseils de Petite-entreprise.net pour mettre toutes les chances de votre côté.

S’adapter à son public

Nous l’évoquions dans notre précédente fiche sur le pitch vidéo mais il est important de le rappeler : vous devez vous adapter à votre public ! Par exemple, pour une campagne de crowdfunding ciblant des particuliers, vous allez privilégier (nous l’évoquerons plus loin), l’empathie, notamment par le storytelling et des belles images, de l’humour ou autre. Si ce sont des investisseurs que vous visez, il ne faudra pas faire l’impasse sur quelques aspects plus techniques comme, a minima, la manière dont vous allez gagner de l’argent, information qui intéresse peu les backers particuliers.


Ne pas hésiter à faire de l’humour

L’humour peut créer une complicité avec le spectateur et alléger le ton du pitch vidéo. Mais attention : on peut vite glisser dans le mauvais humour (éviter les blagues graveleuses, racistes, misogynes, etc.). Voir ci-dessus : s’adapter à son public !


Doser le rythme

Un bon pitch vidéo doit être rythmé. Ni trop lent, ni trop rapide. Le montage aide en cela mais ici encore, il faut éviter d’en faire trop. Le juste dosage reste la solution. Quoi qu’il en soit : vous, assis devant un tableau blanc, parlant 3 minutes face à la caméra, vous oubliez. Il va falloir être un peu plus créatif et dynamique que cela.


Appuyer son argumentaire sur les problèmes

Avant de présenter des solutions, encore faut-il isoler des problèmes à résoudre. Cela montre que vous avez analysé le marché et déterminé des failles dans les offres proposées et, surtout, que vous vous êtes mis à la place de votre cible. « Notre cible rencontre ce/ces problème(s) ; voilà comment nous les résolvons ». Evitez d’être une solution sans problème !


Créer de l’empathie

Créer de l’empathie est un excellent moyen de « capturer » votre spectateur. La difficulté, c’est de trouver le moyen de susciter cette empathie. En fonction du projet, vous pouvez tout à fait intégrer à votre pitch vidéo des images touchantes. Mais ici encore attention d’une part à ne pas en faire trop et d’autre part à rester « raccord » avec votre projet : un petit chaton avec les oreilles baissées ou un dauphin qui fait un sourire, c’est très mignon, mais pour votre projet de salon d’esthétique, à moins que ce soit pour de l’esthétique animalière, ça n’a aucun intérêt…
In fine c’est votre passion qui a le plus de chance de susciter de l’empathie, et même de la sympathie, chez votre spectateur. Donc répétez, soyez naturel et laissez parler votre cœur (avec des oiseaux qui chantent…).


Raconter une histoire

Storytelling quand tu nous tiens ! Il ne s’agit pas, bien sûr, de raconter l’histoire du petit chaperon rouge. Mais plutôt l’histoire de votre projet, votre histoire ou celle de votre équipe. Comment est née l’idée, comment l’équipe s’est constituée, comment le projet s’est monté : ce sont des données qui intéressent le spectateur de votre pitch… et qui créent de l’empathie ! Cela crée également du dynamisme. Vous faites d’une pierre deux coups. Mais attention : une histoire, ça se raconte, et bien en plus. Faites court, concis et efficace.


Bien filmer

Nous finirons sur ce point : il vous faut un bon matériel. Certains appareils photo numériques autorisent une prise de vue vidéo d’excellente qualité. Mais il faudra se doter d’un bon objectif et solliciter quelqu’un pour cadrer. Ou il faudra poser l’appareil sur pied et prévoir ses plans, sans en sortir ! Il faudra également faire attention au son. Idéalement, il vaut mieux privilégier une prise de son externe que vous ajouterez au montage. Ou alors, il faut s’assurer que le son sera également de bonne qualité. Inutile de vous le dire sans doute mais on le précise quand même : non, les smartphones ne sont pas des outils adéquats pour un pitch vidéo réussi (si, si, avouez, vous y avez pensé à votre pitch filmé avec votre smartphone, en format vertical, avec les bandes noires sur les côté façon Xavier Dolan…)
Faites attention aux éclairages : les contre-jour, spot « pleine poire » ou au contraire une pénombre ne vous aideront pas vraiment… Réfléchissez donc également à la manière dont vous allez éclairer vos prises de vue pour obtenir un rendu satisfaisant.
Le maquillage peut également être indispensable (eh oui messieurs, même pour vous) : poches sous les yeux, peau qui brille ou autre ne donnent pas vraiment une image dynamique d’entrepreneur à succès…

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61