Droit de grève : les différentes revendications et son cadre légal

Légalement, un salarié a la possibilité de faire grève, sans que l’exercice de ce droit n’engendre aucune sanction d’aucune forme (mise à pied, licenciement…). C’est donc un droit ouvert….à condition de respecter la procédure et les réglementations légales. Explications.

Grève : Conditions de validité

Pour donner une forme légale à une grève, les salariés doivent obligatoirement respecter deux conditions principales :

- Arrêt complet de toute activité professionnelle au sein de l’entreprise : ce qui implique l’impossibilité, pour les salariés en grève, de simplement ralentir le rythme de leur activité, ou de se contenter d’effectuer une partie de leurs tâches. La cessation doit être totale, au risque de subir une sanction correspondante.

- Une grève obligatoirement collective : elle ne peut donc pas être individuelle. Un salarié a néanmoins le droit de se déclarer gréviste quand bien même ses collègues choisissent de maintenir leur activité.

Les revendications

Elles peuvent porter sur des thèmes bien définis :

- La rémunération (et toutes ses composantes)

- Les stratégies adoptées par l’entreprise

- Le temps de travail

- Les conditions de travail (environnementales)

- Les licenciements économiques

Cette fiche répond-elle
à votre question ?
Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61