Comment évaluer le besoin de financement de sa création d'entreprise ?

Comment évaluer le besoin de financement de sa création d'entreprise ?

Création d'entreprise • Publié le vendredi 20 novembre 2015, mis à jour le mercredi 10 octobre 2018
Si la trésorerie est le nerf de la guerre, le plan de financement est, lui, la clé d’une création d’entreprise réussie. Mais pour un plan de financement efficace, il faut réussir à évaluer avec précision son besoin en financement ! Investissements, BFR, trésorerie de départ : nos conseils pour évaluer le besoin en financement de son entreprise.

Les investissements initiaux

La première composante du besoin en financement de votre entreprise est constituée de vos investissements initiaux.
Matériel, mobilier, licences, brevets, véhicules, communication (logo, cartes de visite, site internet, flyers, etc.), stock, etc. sont donc évidemment les premiers postes à évaluer. Pour cela, rien de bien compliqué : il vous suffit de demander des devis (pour le stock, les véhicules, les éléments de communication, etc.) et de comparer les prix chez différents fournisseurs pour le matériel, le mobilier, etc.

Il n’y a donc pas de règle ici : le montant de ces investissements initiaux dépendra directement de votre activité. Un professionnel libéral n’aura besoin que d’un peu d’informatique, quelques licences de logiciels, de dépenses de communication et éventuellement d’un véhicule (s’il n’utilise pas son véhicule personnel) alors qu’un commerçant devra intégrer l’aménagement du local commercial, le dépôt de garantie, le stock initial, la caisse, etc.

Les frais de constitution de l’entreprise font également partie des investissements initiaux que vous devez impérativement intégrer à votre plan de financement : frais juridiques pour la création des statuts, frais du tribunal de commerce pour l’immatriculation, etc.

La trésorerie de départ

Grâce à votre prévisionnel, vous connaissez le montant des frais mensuels de structure (loyers, électricité, eau, licences mensuelles, charges de personnel, etc.). Vous allez donc devoir financer également ces frais fixes : pendant les premières semaines, voire les premiers mois, votre chiffre d’affaires ne vous permettra peut-être pas d’y faire face ! Vous devez donc financer idéalement au moins 3 mois de trésorerie et si possible 6 mois pour éviter les problèmes de trésorerie qui pourraient couler votre activité avant même le premier bilan.

Le BFR

Nous en parlons largement dans ces colonnes tout au long de nos fiches pratiques : le BFR est un élément fondamental de la vie de votre entreprise. En effet, en plus des frais de structure, le BFR représente l’écart de trésorerie lié à la différence entre les décaissements et les encaissements. En clair, il matérialise les sommes déjà réglées par votre entreprise qui vont être compensées par des recettes à venir. Ce BFR doit donc impérativement être également financé pour garantir la pérennité de votre entreprise.

Pour rappel, on calcule le BFR de la manière suivante : (stocks moyens + créances clients) – dettes fournisseurs.

Si le calcul de votre besoin en financement vous pose problème et que vous avez peur de manquer des éléments pour l’évaluer avec précision, pensez à solliciter les services d’un expert-comptable ou d’un consultant spécialisé dans la création d’entreprise : ces partenaires sauront, par habitude et par une analyse précise de votre projet, vous accompagner dans une évaluation fine de votre besoin en financement.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61