Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Quelle organisation comptable pour la petite entreprise ?

Publié le vendredi 12 janvier 2018

Les informations issues de la comptabilité, au-delà d’un aspect réglementaire, sont indispensables pour gérer une entreprise, même petite.

Deux solutions sont alors possibles : externaliser la comptabilité ou la gérer en interne.
En effet l’évolution des logiciels de comptabilité, notamment dans le cloud offre des facilités pour suivre la comptabilité au jour le jour. Avec ces nouveaux outils on assiste à un retour de la comptabilité dans l’entreprise.

Voyons quels sont aujourd’hui, les avantages et inconvénients des deux solutions.

EXTERNALISER UNE PARTIE DE LA COMPTABILITÉ

Avoir recours à un expert-comptable permet de bénéficier du savoir-faire et des conseils d’un expert qui maîtrise tout l’environnement légal et réglementaire. Pour une petite entreprise qui ne dispose pas en interne de ressources en comptabilité ou en fiscalité, cette solution permet d’éviter des erreurs coûteuses, d’anticiper des évolutions nécessaires.
L’intervention d’un expert-comptable qui atteste les comptes de l’entreprise permet également de renforcer la crédibilité de l’entreprise. La confiance dans la situation financière sera plus importante auprès des banques, des fournisseurs, dans les rapports avec les administrations si un expert-comptable vous accompagne.

Autre avantage de l’expert-comptable, il intervient également dans le domaine social ou juridique. 
Parmi les inconvénients liés à l’externalisation de la comptabilité, il faut citer le budget lié à l’intervention extérieure. Comptez quelques centaines d’euros par mois pour une mission de tenue complète.

Autre inconvénient de l’externalisation, l’entreprise ne dispose pas en interne d’une comptabilité à jour en permanence. Un expert-comptable intervient pour le compte de quelques dizaines à quelques centaines de petites entreprises. Il faudra attendre la mise à jour de votre dossier pour connaitre votre situation de trésorerie, de vos comptes clients ou fournisseurs. Ce délai de traitement peut être incompatible avec la gestion quotidienne de l’entreprise.

TENIR LA COMPTABILITÉ COMPTABILITÉ EN INTERNE

Le principal inconvénient de la gestion en interne de la comptabilité a longtemps été le coût d’un comptable salarié, budget difficile à financer pour une petite entreprise. Par ailleurs, les logiciels de comptabilité ne permettaient pas une utilisation par le personnel opérationnel de l’entreprise ou les dirigeants.
Cet inconvénient a tendance à disparaître. La nouvelle génération de logiciels, permet, sans connaissances comptables, de générer les écritures courantes : import des relevés bancaires, établissement des factures de vente, génération automatique des écritures, de la déclaration de TVA.   

Avec ces outils, la comptabilité courante peut ainsi être automatisée et traitée par le dirigeant ou un membre du personnel sans qualifications particulières.  Sous réserve de traiter sa comptabilité régulièrement, l’entreprise dispose ainsi d’information parfaitement à jour sur sa situation de trésorerie, ses créances, ses dettes, ses résultats et cela sans intervention externe. 
Les éditeurs de ces solutions s’appellent Sage, Zefyr, Quickbooks ou encore macompta.fr. L’éditeur français macompta.fr propose ainsi une interface conçue pour les utilisateurs « sans connaissances comptables dans laquelle la saisie courante se fait sans débit crédit et sans numéro de compte et qui permet d’aller jusqu’au bilan ». 
Le coût de ces outils, moins de 20 euros par mois est également un argument de poids pour ces solutions.

Leur principal inconvénient : ils ne remplacent pas la supervision d’un professionnel de la comptabilité. Certaines écritures de fin d’année ne peuvent être automatisées. Elles nécessitent une réelle compétence comptable. Il en de même de certaines déclarations fiscales. 
D’où un recours de plus en plus fréquent à une solution hybride

LE BON MIX : GESTION INTERNE + EXPERT COMPTABLE

La tendance que l’on observe est que tout ou partie de la comptabilité courante est de plus en plus fréquemment gérée par l’entreprise avec ces nouveaux outils mais sous la supervision de l’expert-comptable. Les experts comptables eux-mêmes sont souvent à l’initiative de cette nouvelle répartition des rôles.
L’entreprise peut ainsi traiter les imports et la codification bancaire, ou prendre également en charge les achats et les ventes. Elle peut réaliser certains contrôles courants comme le rapprochement bancaire, le lettrage. De son côté, l’expert-comptable se concentre sur l’accompagnement (mise en place du plan de compte, contrôles périodiques), les écritures complexes, les travaux d’inventaire, les déclarations fiscales.

Le mode cloud permet à l’expert-comptable un gain de temps important, une meilleure réactivité avec un accès à tout moment à la comptabilité sans se déplacer.
Cette nouvelle répartition est gagnante pour tous : l’entreprise dispose d’une information comptable à jour et au meilleur coût. L’expert-comptable se dégage de travaux de tenue comptabilité, lourde à mettre en œuvre pour se concentrer sur des travaux à plus forte valeur ajoutée.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article