Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Quelles sont les étapes essentielles pour bien mener un entretien d’embauche ?

Echanger avec le candidat pendant l'entretien d'embauche

L’entretien d’embauche est l’étape la plus importante, voire l’étape décisive, du processus de recrutement. Souvent abordée du côté du candidat, cette phase de recrutement n’est pourtant pas aussi évidente, pour le recruteur, qu’on pourrait le croire.

Dans la mesure où les premières impressions dégagées de la lecture du CV et de la lettre de motivation sont souvent confirmées lors de l’entretien d’embauche, le recruteur ne doit pas perdre de vue l’objet premier de cette entrevue, à savoir :

  • Vérifier les informations fournies par le CV
  • Collecter celles qui pourraient se révéler utiles
  • Présenter le poste à pourvoir et l’entreprise.

L'accroche de l'entretien d'embauche

Tout cela nécessite la mise en place d’une stratégie d’approche que le recruteur utilisera pendant l’entretien d’embauche. Le choix de l’accroche varie selon le poste que l’on propose et le profil de candidats que l’on souhaite recruter :

  • Une accroche « douce » : elle consiste à se présenter, d’abord, ne serait-ce que simplement par l’énoncé du nom du recruteur et de sa fonction au sein de l’entreprise. Cette présentation sera suivie de l’annonce du déroulement de la suite de l’entretien.
  • Une accroche « agressive » : elle vise bien plus à tester la réactivité du candidat et son sens de la répartie qu’à le déstabiliser ou l’offusquer. Elle est utilisée, notamment, pour les postes où ces qualités sont requises comme celui de commercial.

Poser des questions au candidat

Une fois les présentations faites par le recruteur, qui ont pour objectif principal de mettre le candidat en confiance pour la suite de l’échange, le corps de l’entretien doit porter sur les éléments suivants :

  • Une question préliminaire qui vise à évaluer les connaissances générales du candidat concernant l’entreprise qu’il compte intégrer.
  • La présentation du candidat sous la forme d’un récapitulatif des informations mentionnées dans son CV.
  • La présentation de l’entreprise, par le recruteur, et du poste à pourvoir.

Les questions du recruteur interviennent après la présentation du candidat et de ses informations et peuvent conduire le recruteur à orienter le candidat vers un autre poste, si son profil ne correspond pas à celui du poste convoité.

Il arrive que le recruteur inverse le déroulement de l’entretien en commençant par la présentation du poste et de l’entreprise. Dans ce cas, l’échange perd de sa valeur car le candidat – trop à l’aise pour diriger convenablement son argumentaire – se présentera de manière déstructurée et superficielle.

Un tel échange peut nuire au recruteur qui ne disposera plus d’assez d’éléments pour cerner le profil du candidat et le différencier d’autres postulants. Mais cette inversion peut s’avérer bénéfique, si le recruteur cherche à évaluer la réactivité du candidat et sa faculté d’adapter son discours à ce qui lui a été présenté.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article