Les distorsions entre l’action publique et le développement des externalités

Les résultats de plusieurs études en science économique stipulent que l'action publique a un coût. En effet, ses coûts de transactions sont trop élevés. Et, ils peuvent empêcher la compensation d'externalité, et même ruiner le bénéfice de l'intervention publique.

 

Externalité négative, quel préjudice ?

Le préjudice que fait supporter une externalité négative est souvent difficile à évaluer. En effet, lorsque la partie lésée est bien identifiée et ses droits bien définis, il lui appartient légitimement de déterminer le dédommagement qu'elle souhaite de l’entreprise pour tolérer l'externalité négative dans le cadre d'une négociation ; en revanche, en l'absence de propriétaire, il est difficile d’être dédommagé.
Ce problème renvoie à la définition d’une valeur d’échange pour tout bien et service, pour pouvoir évaluer les effets externes inhérents à leur production, à leur distribution et à leur consommation.
 
Celle-ci comprend :

  • Une valeur d’usage
  • Une valeur d’option
  • Une valeur intrinsèque, laquelle est constituée d’une valeur de legs, qui n’est autre que l’utilité de transmettre une valeur aux générations futures
  • Une valeur écologique : cette valeur contribue par exemple à maintenir sain l’écosystème
  • Une valeur d’existence qu’il nous est impossible d’apprécier.
Ces deux dernières valeurs sont difficiles à évaluer. Il est donc impensable de juger du coût de l’externalité qu’elles peuvent représenter.

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61