Intervention des entreprises sur les marchés des produits dérivés : les options négociables

La principale différence entre options de gré à gré et options négociables réside dans la standardisation de ces dernières.

Toutefois, comme elles sont négociables, elles peuvent être non seulement exercées ou abandonnées mais aussi revendues ou rachetées. C’est un avantage considérable ;

Par exemple un acheteur d’option sur contrat qui exerce l’option perd la prime ; en revendant l’option il récupère la composante valeur temps incluse dans la prime d’option lors de la vente. En effet, la prime d’une option dépend en partie de la durée de l’option ; plus cette durée est longue, plus la probabilité de faire un profit est élevée (toutes choses égales par ailleurs)
A la différence des contrats ; les options constituent des opérations conditionnelles et assurent un taux minimal ou maximal au lieu de garantir un taux fixé d’avance quelque soit l’évolution des taux sur le marché comptant. Il est donc normal, que l’achat d’options soit plus onéreux que celui de contrats.

Il est à noter que vendre des options est une stratégie de couverture moins utilisée, car dans ce cas, il subsiste un risque de perte illimité. D’ailleurs, afin de diminuer le coût d’intervention en options, il est possible de recourir à des stratégies d’écart par lesquelles le profil de risque est semblable à celui d’un collar.

 

À lire également

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61