Les principes de taxation : les factures

Gestion d'entreprise • Publié le mercredi 9 avril 2014, mis à jour le lundi 21 janvier 2019
Les principes de taxation : les factures

La taxe sur la valeur ajoutée est appliquée à plusieurs documents économiques, dont les factures.

Quelles mentions une facture doit-elle comprendre ?

Pour répondre aux attentes de l’administration fiscale, les factures doivent comporter des mentions obligatoires pour pouvoir être traitées par cet organisme :

  • La date et le numéro de la facture : cette déclaration de la date et du numéro de la facture en question permettra de classer les opérations dans le temps et la nature de l’opération en question.
  • Le nom et l’adresse du fournisseur et du client : une telle mention est obligatoire pour permettre de réaliser des rectifications si les informations sont sujettes à des erreurs de comptabilisation.

  • La quantité, la dénomination, le prix unitaire hors taxes et le taux de la taxe sur la valeur ajoutée pour chaque bien livré ou service rendu ; toutes données qui ne répondent pas aux principes réglementaires de l’administration fiscale ou aux principes de la territorialité devront être corrigées.

  • Le total hors taxe et la taxe correspondante pour chaque taux ;

  • La mention des rabais, des remises et des ristournes ;

  • Le numéro d’identification de l’acheteur et du vendeur pour les échanges intracommunautaires ; un tel numéro facilite l’identification de la localisation de l’acheteur et du vendeur.

Si la facture est adressée à un professionnel 

  • La facture doit avoir une date ou un délai de paiement c'est à dire la date à laquelle le règlement est attendu

  • Les taux de pénalités en cas de retard. Elles sont exigibles en cas de non-paiement

  • La mention de l'indemnité forfaitaire de 40 €. En prévision des frais de recouvrement, en cas de retard de paiement

Les mentions particulières 

  • L'entreprise fait partie d'un centre de gestion ou d'une association agréée : " Membre d'une association agréée, le règlement par carte bancaire et chèque est accepté."
  • Dans le cas où l'entreprise émettrice bénéficie de la franchise en bas de TVA , la facture est en hors-taxe : "TVA non applicable, article 293B du CGI"
  • La mention de l'assurance souscrite au titre de l'activité, les coordonnées de l'assureur ou du garant, la couverture géographique du contrat ou de la garantie : Dans la cas où l'artisan ou le micro-entrepreneurs exerce une activité artisanale pour laquelle une assurance professionnelle est obligatoire (garantie décennale, par ex.)  

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61