Intervention des entreprises sur les marchés dérivés : les produits dérivés. Le problème des petites et moyennes entreprises

Plusieurs experts dans le domaine de la finance estiment que le recours au marché des produits dérivés n’est pas la meilleure solution pour les petites et les moyennes entreprises, et ce pour plusieurs raisons :

Les montants unitaires sont relativement élevés et la standardisation ne permet pas toujours de couvrir le montant désiré ;
 
La procédure d’appel de marge qui consiste à débiter quotidiennement l’intervenant du montant des pertes subies sur la position des contrats (ou créditer les gains) nécessite un suivi quotidien des positions et introduit un aléa dans la trésorerie ;
 
Dés que la date d’échéance de la couverture diffère de celle du contrat, seule une estimation du taux garanti est possible. Le taux effectif obtenu peut d’autant plus s’éloigner du taux estimé, que la stratégie de couverture est simple (risque de changement de la forme de la structure par terme des taux) ou qu’il s’agit d’une couverture croisée (problème de la corrélation entre les taux de maturité ou d’instruments différents).
 
Le calcul du nombre de contrats et le choix des échéances constituent des opérations délicates qui supposent une bonne connaissance des marchés des produits dérivés. Une entreprise désirant intervenir sur de tels marchés confiera, en principe, le montage de ces opérations à son institution financière.
 

 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61