L’intervention des entreprises sur le marché des capitaux : le rôle de l’Etat dans le schéma de financement

Dans une économie d’endettement, l’Etat ne donne pas l’impulsion préalable, indispensable à l’expansion des marchés financiers. L’endettement auprès du système bancaire suffit à satisfaire non seulement les besoins de trésorerie, le financement de faibles déficits mais aussi le financement des investissements.

De ce fait, les banques détiennent peu de titres et elles n’en émettent pas non plus ou peu, ni à court terme ni à long terme. Elles n’ont d’autres possibilités que de se refinancer auprès de la banque centrale vis-à-vis de laquelle elles sont en permanence endettées. Bien qu’elles soient dès lors étroitement liées à la banque centrale, cette dernière ne peut pas avoir une politique trop restrictive.

Accroître le coût de refinancement des banques se traduirait par une baisse de l’activité économique, via une baisse des investissements : soit par un effet prix - hausse des taux de crédit -, soit par un effet quantité - baisse de l’offre de crédit -.
A l’heure actuelle, plusieurs experts estiment que les deux marchés, autrement dit le marché bancaire et le marché financier, en tant que deux canaux de financement de l’économie, devraient coexister pour répondre aux contraintes de financement des agents économiques composant l’économie.

 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61