L’intervention des entreprises sur les marchés financiers : le risque de défaut

Le risque de défaut est le risque de l’émetteur. Ce risque a la particularité d’être un risque en capital. Il est fortement lié aux capacités financières de l’agent économique émetteur.

Ce risque est évalué en fonction de la structure financière de l’emprunteur. Si, l’émetteur est un agent économique à capacité de financement, le risque de défaut est faible. Si, l’émetteur est un agent économique à besoin de financement, le risque de défaut est élevé.

Il est à noter que l’Etat, à travers l’autorité monétaire, diminue en principe le montant de la prime relative à ce risque. En effet, plusieurs ratios de solvabilité et de liquidité sont formulés par les banques centrales, en tant qu’autorités monétaires, afin d’éviter tout risque potentiel de défaut. En effet, en respectant ces ratios, les agents économiques sont censés rembourser les emprunts qui sont à l’origine généralement d’un risque potentiel de défaut.

Il est à préciser que, dans ce cadre, cette prime augmente avec la durée d’un prêt. En effet, il est reconnu que la structure financière se modifie à peine sur le court terme mais peut se détériorer sensiblement à long terme. Alors, tout agent économique peut être potentiellement soumis à un risque potentiel de défaut.

 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61