Marchés financiers : les distorsions entre les risques en capital et les risques en revenu

Généralement, sur un marché financier, on ne prend en considération que le risque de défaut. Bien que, le côté institutionnel du marché financier devrait emmener les analystes financiers à prendre en considération le risque de défaut et le risque de revenu.

 

En effet, le comportement collectif des agents économiques est très contradictoire sur les marchés financiers. Particulièrement en ce qui concerne les investisseurs institutionnels, de par la nature de leur passif, ce qui explique qu’ils ont une demande prédéterminée pour des maturités bien définies. Delà, ils veulent couvrir à la fois les risques en capital et les risques en revenu. Ils ajustent la maturité ou la duration de leurs placements à celle de leur passif.


On estime que le risque de ces agents est peu flexible : ils adossent la structure de leurs créances à celle de leurs dettes (ou inversement).

Aujourd’hui, le principe d’endiguement des risques financiers conduit à une segmentation totale des marchés de capitaux. Le rendement de chaque maturité est déterminé uniquement par l’offre et la demande de titres de cette durée. Cette offre et cette demande dépendent du contexte économique réel et du contexte financier institutionnel.sur chaque segment du marché, l’ajustement entre quantités offertes et demandées s’opère par des variations du taux d’intérêt.

 

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61