Concurrence : principes théoriques et fondements de l'asymétrie d'information

C’est une autre logique de prédation. Celle-ci suppose que la firme prédatrice s’attaque directement aux profits de la proie.

 

Les différentes théories de l'asymétrie d'information

C’est Telser (1966) qui, le premier, a modélisé cette théorie en montrant la rationalité de lancer une guerre des prix passagère si cela pousse le concurrent à la faillite.
 
D’autres modélisations parmi lesquelles celles de Benoît (1984), de Fudenberg et Tirole (1986) et de Bolton et Scharfstein (1990) ont reposé sur une hypothèse implicite d’imperfection des marchés financiers, dans la mesure où un marché du crédit parfait financerait tout projet dont la valeur actualisée nette est positive. Cette imperfection des marchés financiers n’a réellement été exploitée par la théorie économique qu’à partir des années 1980 à travers l’étude de marchés de crédit « imparfaits » du fait d’informations différenciées entre prêteurs et emprunteurs.
Contrairement aux modèles fondés sur l’imperfection de l’information, les modèles de prédation fondés sur une asymétrie financière, stipulent que tout le monde sait qu’il est profitable de rester sur le marché.

La prédation devient rationnelle dans la mesure où il existe une asymétrie financière entre une firme aux « poches profondes » pouvant se financer elle-même et une firme qui dépend de ses créanciers pour ses investissements.
 

 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61