Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

La prévision et l’optimisation en gestion.

 

L’un des rôles du gestionnaire c’est de prévoir et d’essayer de prédire le comportement du marché pour une période déterminée en se basant sur des estimations statistiques tirées d’un modèle économétrique.

En effet, le gestionnaire va spécifier et énumérer toutes les variables qui influencent un certain comportement pour cerner l’effet de tout type de changement sur le résultat attendu. Ainsi, la prévision sert à déterminer l’effet global de la variation d’une variable pour connaître son poids et son degré d’influence.

En outre, le gestionnaire est amené à éviter le gaspillage et maximiser le bénéfice.

De ce fait, il doit déterminer via des algorithmes le nombre de pièces exactes à produire, le temps d’heures à travailler, le nombre de machines à acquérir etc.

Cette activité d’optimisation se fait en déterminant l’objectif à atteindre en le soumettant à toutes les contraintes afin que le logiciel puisse calculer selon ces données la meilleure décision à prendre.

Cependant, même si l’estimation ou encore l’optimisation deviennent des piliers dans la gestion et le pilotage des entreprises afin d’être proactif et réagir activement aux fluctuations du marché, il est indéniable que ces prévisions restent insuffisantes.

En fait, avec un environnement de plus en plus turbulent, les paramètres deviennent incertaines, ce qui entrave la prévision exacte et rend la maximisation parfaite du bénéfice chose utopique !

Par suite, le gestionnaire sera plutôt dans l’interprétation et l’intuition tout en se basant, bien sûr, sur les données émanant des calculs.

 

Publicité