Quels sont les avantages d’une délocalisation ?

Quels sont les avantages d’une délocalisation ?

Dans un marché hyper concurrentiel, la délocalisation peut présenter de nombreux avantages pour une entreprise. Reste à déterminer quels services délocaliser et, surtout, quels bénéfices une délocalisation pourrait réellement apporter. Notre point sur les avantages de la délocalisation.

Pourquoi délocaliser ?

Face à une concurrence accrue, de nombreuses entreprises sont tentées par la délocalisation d’une partie de leurs processus de gestion/production. L’objectif évident : soit baisser le prix de vente final, soit augmenter les marges. Dans les deux cas, le premier effet de la délocalisation doit être la baisse des coûts des différents processus de l’entreprise.

Mais il est deux autres raisons qui peuvent pousser à délocaliser :

  • la recherche d’un savoir-faire particulier, le besoin de techniciens hautement qualifiés (en 2012, selon l’INSEE, 53% des délocalisations s’effectuaient d’un pays développé à un autre, c’est-à-dire à un pays dont les coûts de production sont comparables au pays d’origine).
  • Attaquer le marché d’un pays spécifique en y implantant des unités de production/des services spécifiques.

 

Dans tous les cas, il est fondamental de ne pas oublier que la délocalisation est une opération longue et complexe, dont la rentabilité n’est pas toujours immédiatement détectable.

Quels services délocaliser ?

La première qui vient à l’esprit quand on parle de délocalisation, c’est évidemment la délocalisation d’unités de production. Aujourd’hui, la plupart des sacs de sport sont fabriqués en Chine, de nombreux vêtements dans toute l’Asie du Sud-est ou en Afrique du Nord, etc.

La main d’œuvre à bas coût, la désormais longue expérience dans ces domaines des entreprises locales, leur capacité à produire rapidement des articles respectant le cahier des charges établis attirent de nombreuses entreprises qui souhaitent vendre des produits standard à des prix bas ou en conservant une marge confortable sur le prix de vente final.

Mais d’autres services peuvent être délocalisés :

  • Service client (tout le monde s’est déjà retrouvé dans cette situation : appeler le service client de son opérateur téléphonique situé à l’étranger).
  • Prospection (de la même manière, tout le monde a déjà été démarché par des call-center situés à l’étranger).
  • Administratifs.
  • Etc.

 

En d’autres termes, aujourd’hui, de très nombreux services d’une entreprise peuvent être délocalisés. Il s’agit simplement de déterminer pour lequel de ces services la délocalisation présentent plus d’avantages que d’inconvénients.

Délocalisation : peser le rapport coût/bénéfice

C’est un fait, sur chaque service externalisé, en général, la délocalisation fait gagner entre 30% et 60% ! C’est considérable. Cependant, la délocalisation engendre également des coûts importants, notamment au début, ainsi que des risques non négligeables.

Formation et rénumération d'un intermédiaire

En effet, délocaliser implique nécessairement, dans un premier temps, de faire appel, sur place, à intermédiaires. Ce sont le plus souvent des expatriés qui connaissent très bien le pays, la langue, la culture, les habitudes de travail et les différentes usines/entreprises du secteur qui vous intéresse. Ces derniers vont faire le lien entre vos équipes en France/Europe et les usines/entreprises qui sous-traitent pour vous. Il faudra mettre en place le partenariat, former l’intermédiaire et le rémunérer.

Mise en place d'une équipe de contrôle qualité

De la même manière, il vous faudra sur place une équipe de contrôle qualité qui s’assurera que les produits fabriqués correspondent à votre cahier des charges. Sans cela, vous risquez d’avoir des déconvenues. Il faudra choisir si vous faites appel à une entreprise installée en local ou si vous expatriez des salariés de votre entreprise. Dans les deux cas, cela a un coût.

Formation des ouvriers

Il faudra peut-être également former les ouvriers sur place à vos techniques de fabrication si elles présentent des particularités. Coût supplémentaire. Il faut en outre ajouter le coût du transport et les éventuels frais de douane.

La propriété intellectuelle et industrielle

Enfin, sachez que dans de nombreux pays d’Asie du Sud-est notamment, le fait de faire fabriquer sur place certains produits à forte valeur ajoutée et vous démarquant de la concurrence présente un risque : la propriété industrielle et intellectuelle est rarement interprétée là-bas comme en Europe…

Quelle que soit la démarche qui guide votre projet de délocalisation, il convient de bien réfléchir aux conséquences réelles de ce processus, et si possible de prendre conseil auprès de professionnels qualifiés. Car les diminutions du coût du travail et des taxes ne sont pas seules en cause dans l’augmentation de vos bénéfices. En tout état de cause, on raisonnera toujours en termes de « coût complet » : ne pas prendre la mesure des effets de la productivité française, ou encore de la baisse de qualité parfois conséquence d’une délocalisation, peut parfois enclencher un processus inverse de celui qui est recherché. De nombreuses entreprises françaises l’ont compris après avoir été contraintes de se relocaliser à grands frais.

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61