Définition : désinvestir, le désinvestissement

Un désinvestissement revient à vendre une partie de l’actif de l’entreprise.
Il  peut s’agir d’une cession de matériel, terrains, bâtiments, actions, filiales ou une activité et des actifs qui lui correspondent.
Tout désinvestissement est coûteux sur le plan financier et social. Il peut émaner aussi bien d’une logique financière que stratégique.

  • Des motivations financières : lorsqu’une entreprise cède une partie de son actif, cela lui permet de générer des liquidités. C’est en général l’une des mesures qui peuvent être prises lorsque l’entreprise est trop endettée. La cession diminue les actifs immobilisés, pour générer une entrée de liquidités et permettre ainsi de reconstruire une trésorerie ou de rembourser une partie des dettes. Les disponibilités dégagées peuvent aussi être investies dans d’autres activités.
     
  • Des motivations stratégiques : les exemples de désinvestissement qui relèvent de la stratégie de l’entreprise sont diverses. Il peut s’agir par exemple de retrait d’un produit parce qu’il est entré en phase de déclin, la délocalisation de la production dans des pays où la main d’œuvre est moins chère, la volonté de confier à la sous-traitance une production que l’entreprise réalisait jusqu’à présent, le recentrage sur le cœur du métier. Ainsi, face à la concurrence rude, on assiste depuis quelques années à un mouvement ascendant de spécialisation des firmes. Leur but est de cibler et de fidéliser leur clientèle pour mieux gérer les risques.

 

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61