Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Définition : l’informatique décisionnelle

L’entreprise moderne regorge de données souvent hétérogènes, stockées à différents endroits sous différents formats. Il n’est pas rare par exemple, que le service marketing d’une entreprise travaille avec un CRM, tandis que  le département GRH lui, travaille encore avec des fichiers Excel.

Dans ce contexte, la prise de décision est difficile, et cette mauvaise gestion de l’information constitue un manque à gagner terrible pour l’entreprise.

L’informatique décisionnelle est une science qui permet l’exploitation des données dans le but de faciliter la prise de décision par les décideurs. Il s’agit en fait de comprendre le fonctionnement actuel de l’entreprise et d’anticiper des actions pour un pilotage éclairé.

Cette science est passée par plusieurs étapes au cours du temps. Dans les années 60, les systèmes informatiques entaient gérés par des systèmes de fichiers ou bien des bases de données en réseaux. Ces systèmes avaient pour principal inconvénient la redondance des données, puisque pour une simple modification, il fallait réécrire tout le fichier.

Ce n’est que dans les années 70, qu’on a eu l’idée de séparer les traitements des données. Les bases de données relationnelles sont nées. Elles seront implémentées réellement dans les années 80 avec l’apparition de véritables SGBD relationnels (systèmes de gestion de base de données).

Aujourd’hui, la nature des fichiers et l’augmentation considérable de l’information dans les entreprises, ont poussé ces dernières à investir dans des entrepôts de données ou datawarehouse, qui est «une collection de données thématiques, intégrées, non volatiles et historisées pour le support d’un processus d’aide à la décision».

 

Publicité

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61