Comment construire un tableau de bord prospectif ?

En matière de pilotage d’entreprise, le tableau de bord prospectif (TBP) est un moyen de managment efficace et stratégique. Cet outil permet de décider des actions globales à entreprendre pour la mise en place de stratégies ciblant la performance et la productivité de l’entreprise. Ce plan d’action repose sur des indicateurs de performance clé traduisant et résumant l’ensemble de la mission, des objectifs et des stratégies de l’entreprise. Comment établir la vision et l’orientation du tableau de bord prospectif et quelle démarche entreprendre pour l’établir ?

Atouts et enjeux pour le TBP

Le tableau de bord prospectif, également appelé le tableau de bord équilibré, a fait son apparition dans le monde de l’entreprise pour le suivi des performances et la gestion de l’activité à tous les niveaux de l’entreprise. Le TBP offre l’avantage d’être conçu dans une optique de communication et de partage des connaissances au sein de l’entreprise.

Le TBP est donc un ensemble d’indicateurs choisis en adéquation avec la stratégie développée par l’entreprise pour la réalisation de ses objectifs. Cet outil permet ainsi de piloter les différents déterminants de la performance à tous les niveaux de l’entreprise. Il a vu le jour pour apporter un plus par rapport aux moyens de pilotage uniquement focalisés sur le suivi des résultats financiers. Ces derniers sont certes maintenus mais également appuyés par d’autres, relatifs à la qualité du service interne en entreprise et la capacité des diverses structures au progrès et au développement. Il est ainsi possible pour les dirigeants d’orienter leur réflexion sur les différents aspects et paramètres de leur performance.

Les orientations de l’entreprise sont ainsi réfléchies et déterminées au travers de sa mission, sa vision et ses valeurs, tous reformulés en termes d’indicateurs clés. La mission d’une entreprise est ainsi sa raison d’être et le but de son activité. La vision consolide la mission en termes de perspectives à atteindre. Les valeurs, quant à elles, reflètent la politique de l’entreprise. La réalisation des objectifs définis ne doit absolument pas se faire de manière aléatoire et hasardeuse mais dans un total respect des convictions propres de l’entreprise et des règles qu’elle s’est imposée. Ainsi, toute entreprise ne saurait survivre sans un pilotage rigoureux précisant les finalités de la société, ce qui constitue la première étape clé pour la construction d’un tableau de bord efficace. Le choix d’indicateurs non appropriés à la situation de l’entreprise ou aux résultats à atteindre pourrait constituer un danger sur les enjeux réels de la structure et la probabilité de se plier à sa stratégie.

Étapes de création du TBP

La construction d’un bon TBP passe par l’étape préalable d’estimation et de recensement des systèmes de mesure déjà existants au sein de l’entreprise. Le nouveau système qui sera ainsi mis en place prendra en compte les défaillances et lacunes du précédent et fera en sorte d’impliquer tous les acteurs concernés et de les faire adhérer à une politique et des objectifs communs.

Une première étape d’identification des facteurs clés du succès (FCS) est requise pour saisir la vision du dirigeant et afin d’établir les axes majeurs de changement pour atteindre les objectifs à plus ou moins long terme. Ce doit être une démarche méthodique d’observation pour la définition d’axes de changements. Il s’agit par la suite de définir les mesures à adopter (Mesures Clés du succès : MCS) pour vérifier l’état d’avancement de l’entreprise par rapport à sa feuille de route. Les moyens à déployer doivent donc être en totale concordance avec les facteurs à développer. Les indicateurs doivent inter communiquer entre eux dans un contexte de cause à effet. La sélection des MCS doit distinguer entre la performance future reposant sur des indicateurs dit « avancés » et la performance antérieurement réalisée et dont le suivi et le contrôle s’appuient sur des indicateurs dits « rétroviseurs ». En définitive, la sélection des bonnes mesures clés du succès doit s’articuler autour des axes fondamentaux de l’entreprise et qui sont : les clients, les processus, les finances et l’apprentissage.

Choisir des différents indicateurs

Autre étape dans la construction du TBP, c’est le choix des indicateurs financiers. Ces indicateurs doivent être en adéquation avec les facteurs clés de succès reflétant les orientations stratégiques choisies par l’entreprise. Ces mesures se positionnent soit à l’échelle du profit (marges, intérêts, bénéfices…) soit à l’échelle de la croissance (chiffre d’affaire, parts de marchés…).

Après les indicateurs financiers, il faut aborder les indicateurs clients. Ces derniers étant la cible clé pour la réalisation des objectifs fixés. La manière dont les clients perçoivent la prestation, le service ou le produit dispensé par l’entreprise impacte considérablement la productivité de cette dernière.
L’étude du comportement client (satisfaction, fidélité, récurrence d’achat, part de marché, comportement de consommation…) sert à donner des informations capitales de pilotage de l’entreprise.

Autres type d’indicateurs, les indicateurs processus. Les processus doivent en effet satisfaire clients et actionnaires et les mesures à prendre concerneront donc la qualité des produits et les prestations à fournir, le cycle de productivité et l’efficacité de l’organisation.

Dernière catégorie d’indicateurs, les indicateurs apprentissage relatifs à la dimension des ressources humaines (compétence, motivation et esprit d’initiative des individus composant l’entreprise) et impactant considérablement l’organisation et le rendement d’une structure.

En finalité, toutes les mesures clés de succès viendront étoffer une stratégie complète et précise, constituant la feuille de route de la société. L’analyse des différentes données permet de savoir si oui ou non l’entreprise a actionné les bons leviers pour la conception de sa trajectoire. La totalité des informations et données ainsi délivrées par les divers indicateurs permettent de définir un système de mesure et de pilotage fiable et solide.

Il apparaît donc évident que la construction d’un tableau de bord fonctionnel est le fruit d’une bonne communication permettant d’atteindre un consensus en matière d’objectifs à atteindre et de moyens à déployer. Le tableau de bord est ainsi un instrument de mesure qualitatif et quantitatif, permettant l’évaluation des démarches et stratégies choisies.

Et vous, comment avez-vous impliqué les différents acteurs de votre entreprise dans la mise en place du tableau de bord ?

 

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61