Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Financer la création de son entreprise

Publié le lundi 10 décembre 2012, mis à jour le jeudi 24 janvier 2019

Le manque de financement est la première cause de défaillance des jeunes entreprises. D’où l’importance de financer convenablement son projet de création d’entreprise. Voici un tour d’horizon des solutions qui s’offrent aux créateurs.

L’apport personnel

L’apport personnel est le préalable indispensable à tout financement d’entreprise : quel investisseur mettra des billes dans votre entreprise si vous-même ne le faites pas ? Créer son entreprise implique un minimum de prise de risque. En outre, investir un apport personnel dans son projet est signal psychologique à destination des financeurs : « je crois en mon projet puisque j’y place une partie de mon épargne ».

Enfin, toutes les banques exigent aujourd’hui un apport minimum de 15% à 20% du montant de l’emprunt demandé.

Les emprunts bancaires

C’est le type de financement le plus populaire, il est valable aussi bien pour les investissements à moyen terme qu’à long terme. En général, les banques ne financent pas la totalité de vos besoins. Il faut que l’entrepreneur commence par faire un apport personnel conséquent (entre 20 et 30 % du montant total).

Les prêts garantis

Jusqu’au 31 mars 2015 existaient les Prêts à la Création d’Entreprise (PCE), qui étaient un format spécifique de prêts garantis. Depuis le 1er avril 2015, les banques proposent des prêts garantis en partie par BPI France. Lors d’une création d’entreprise, 60% du prêt est garanti par l’organisme public. Cette garantie rassure les banques.

Les Prêts d’honneur


Certains organismes, comme le Réseau Entreprendre ou Initiative France, proposent des prêts d’honneur. Ces prêts sont des prêts à taux zéro attribués sur dossier et suite à une présentation du projet devant un comité d’experts. L’avantage de ces prêts d’honneur est double :

  • D’une part ils sont à taux zéro et ne coûtent donc rien au créateur d’entreprise ;

  • D’autre part, le fait d’avoir obtenu un prêt d’honneur est un coup de pouce qui rassurera les banques et les incitera à vous prêter : si le prêt d’honneur vous a été accordé, c’est que les comités d’experts (composés d’entrepreneurs, de banquiers, de comptables, etc.) ont estimé que votre projet était suffisamment solide pour fonctionner.

Les prêts bancaires classiques

Bien évidemment, les prêts bancaires classiques sont des éléments indispensables du financement de votre création d’entreprise. Pensez bien à solliciter au moins 3 banques différentes pour pouvoir les mettre en concurrence d’une part et pour maximiser vos chances d’obtenir un prêt.

Le microcrédit

A l'origine, les micros crédit étaient une opération financière visant à secourir les pays en voie de développement. Ce type d’investissement s’adresse actuellement aux créateurs d'entreprise. Il leur permet l’obtention d’un prêt de 25.000 euros. Ce dispositif est intéressant pour les personnes exclues du système bancaire.

Les subventions

Il existe un certain nombre de subventions pour les créateurs d’entreprise. Certaines sont conditionnées au dépôt d’un dossier et à la soutenance de son projet devant un comité. Elles dépendent cependant de plusieurs facteurs portant sur la nature de l’investissement, son lieu, le statut de l’entrepreneur…
Un expert-comptable pourrait mieux vous aider à vous orienter vers la formule la plus avantageuse et qui vous correspond le plus.
Notons que les aides ne sont versées que quelques mois après le commencement de votre activité. Il est donc important de ne pas en tenir compte lors de la mise en place de votre entreprise.

Le réseau France Initiative par exemple peut offrir des subventions. D’autres organismes en proposent sous certaines conditions.

Le crowdfunding

Le financement participatif prend de plus en plus d’ampleur aujourd’hui et peut permettre de financer tout ou partie de votre projet. Il existe plusieurs types de crowdfunding, en fonction de votre projet. Consultez nos fiches sur le sujet pour en savoir plus.

Les investisseurs/business angels

Qu’ils s’agisse d’investisseurs professionnels ou d’investisseurs particuliers (regroupés dans des associations comme les Cigales par exemple ou tout simplement des proches qui souhaitent vous soutenir), les investisseurs peuvent être d’excellents appuis pour financer son projet. Là encore, Petite-entreprise.net vous offre de nombreuses fiches concernant les investisseurs. N’hésitez pas à les consulter.

Les aides aux créateurs d’entreprise

ACCRE, NACRE, ARCE sont les aides les plus connues et son réservées aux créateurs d’entreprise demandeurs d’emploi. Il existe également des aides locales et des aides dédiées aux entreprises innovantes, etc. Consultez nos fiches sur les aides pour en savoir plus.

Le leasing 

Il se fait soit par location du matériel nécessaire au début de l’exercice via un crédit bail (achat du bien au terme du contrat) soit via un leasing financier (sans option de rachat). Le privilège de ce type de financement est d’assurer que le loueur soit l’unique propriétaire du bien jusqu’à l’échéance de son contrat. Le désavantage majeur de cette formule est son coût qui reste beaucoup moins avantageux qu’un prêt bancaire.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article
VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61