Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

5 conseils pour couler votre boîte

Publié le mercredi 6 août 2014

Finalement, vous avez décidé que cette PME que vous aviez mis tant de soin à créer ne vous plaît pas tant que ça, et que la vie de chef d’entreprise n’est vraiment pas faite pour vous. Vous êtes cependant confronté à un grave problème : votre boîte, en dépit de tous vos efforts, marche très bien ! Voici 5 conseils pour y remédier, vous nous remercierez plus tard !

1 - Faites des confettis avec votre business plan

En bon élève de la création d’entreprise, vous aviez bien compris l’importance du business plan : un document qui vous permet à la fois de fixer vos objectifs à court et moyen terme, et trace un véritable itinéraire pour votre entreprise, bref, le business plan a toujours été votre plan de bataille ! Eh bien, aujourd’hui, vous pouvez arrêter de faire du zèle ! Faites des cocottes de toutes vos sorties papier de ce document, effacez vos sauvegardes, ou bien conservez-le uniquement pour faire de l’esbroufe auprès de la concurrence : échec garanti !

2 - Mettez au placard vos avantages concurrentiels

Vous avez tout misé sur l’innovation ou un packaging vraiment original, vous avez soigné votre Service Après-Vente, en pensant naïvement que de tels investissements vous conduiraient à la banqueroute ! Grossière erreur ! La meilleure façon de couler sa boîte, c’est de copier bêtement sans rien proposer de vraiment neuf, de profiter d’une mode, bref, de surfer sur la tendance sans vérifier si une tempête se prépare. Pour être un businessman raté, devenez un mouton !

3 - Bâillonnez-vous

Parce que vous avez gardé un souvenir ému de vos journaux intimes, vos lettres écrites à vos amis et de la création de vos albums photo de vacances, vous avez cru bon de créer pour votre entreprise une page Facebook, un profil Linkedin, un compte Deezer, un TumblR, et bien sûr, un site Internet et un blog. Et, même si vous n’avez pas fait exactement tout cela, vous avez au moins pris soin d’envoyer régulièrement des communiqués de presse aux journaux spécialisés, vous avez engagé un peu d’argent pour réaliser une campagne publicitaire, bref, vous avez voulu faire parler de votre bébé, et quoi de plus normal ? C’est en effet le meilleur moyen d’avancer sur la route du succès. Vous comprendrez donc que cette pratique est désormais à bannir, aujourd’hui que vous êtes décidé à déposer le bilan en moins de 6 mois !

4 - Jetez l’argent par les fenêtres

Oubliez immédiatement tous vos stages et vos ateliers de gestion religieusement suivis avant même la création de votre entreprise ! Brûlez vos cours de fac ou de BTS, bref, remportez le bonnet d’âne du plus mauvais gestionnaire de l’année ! Pour ce faire, rien de plus simple : ne vous préoccupez plus de votre seuil de rentabilité (et acceptez tous les contrats à n’importe quel prix) ou de votre fonds de roulement, licenciez votre expert-comptable, faites des avions avec votre compte de résultat (avec les cocottes du business plan, vous pourrez vous lancer dans l’origami une fois au chômage)… Finalement, il suffit de retrouver son âme d’enfant et se persuader que les sous, ça pousse vraiment sur les arbres !

5 - N’ayez aucune vision d’avenir

Un bon chef d’entreprise sait anticiper les changements nécessaires au fonctionnement pérenne de sa boîte ? Qu’à cela ne tienne, nouez un joli bandeau sur vos yeux et laissez les choses courir comme si vous aviez l’éternité devant vous ! Ne vous encombrez pas l’esprit avec ces idées ridicules de restructuration, d’optimisation, ne prévoyez surtout pas l’éventualité d’une défaillance dans votre système : ne vivez-vous pas au pays des Bisounours ?

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article