Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Comment commencer son business plan ?

Publié le mardi 9 décembre 2014, mis à jour le vendredi 16 mars 2018

Le business plan est le document de référence de votre projet de création d’entreprise. C’est lui qui détaille le projet, son modèle économique, la stratégie commerciale, les données financières prévisionnelles, etc. C’est la carte d’identité de votre projet entrepreneurial en même temps qu’un tableau de bord, une guideline. Nos conseils pour bien commencer son business plan ou savoir par qui se faire aider dans cette tâche délicate.

Déterminez votre projet

Avant de commencer votre business plan, vous devez déterminer votre projet. Vous vous dites : « facile, c'est pour cela que je veux faire un business plan, parce que j'ai déjà un projet ». Mais connaissez-vous tous vos concurrents directs ? Indirects ? Savez-vous comment vous allez gagner de l'argent ? Savez-vous si votre projet est différent de vos concurrents ? Est-ce que cette différence correspond à un besoin des clients ? Si au moins une de ces questions vous paraît saugrenue ou vous pose problème, c'est que vous n'êtes pas prêt à commencer votre business plan.

En effet, le business plan n'est que la partie émergée de l'iceberg, la carte d'identité qui synthétise, regroupe et organise toutes les données qui concernent votre projet. Le véritable travail, c'est en amont qu'il se fait.

Projet et rémunération

La première chose à faire est donc de prendre une grande feuille de papier A3 et d'y inscrire au centre ce que vous voulez faire : « toilettage canin de luxe à domicile », « fabrication et livraison de pizzas originales », etc.

Ensuite, vous allez vous demander : combien je veux gagner par an ? Au minimum ? En moyenne ? Vous allez ajouter à ces montants les charges sociales (qui dépendront de la structure juridique que vous choisirez à la fin de votre projet, mais comptez dans le doute 50% de charges (pour 1€ de revenu, 0,50€ de charges), les frais fixes (loyers éventuels, frais de déplacement, électricité, consommables, matériel, honoraires de comptables, etc., remboursement d'emprunt, etc.). Cela vous donnera le chiffre d'affaires minimum que vous devez faire dans l'année, pour atteindre ces rémunérations.

Prenons un exemple : vous voulez gagner au minimum 1 500€/mois et, en moyenne, une fois l'affaire lancée, 3 000€/mois. Vous avez en outre environ 20 000€ de frais annuels. Cela signifie que vous allez devoir au minimum réaliser 18 000 (revenu net) + 9 000 (charges sociales) + 20 000 = 47 000€ de chiffre d'affaires annuel pour vous payer 1 500€. Pour atteindre votre rythme de croisière, en supposant que vos frais restent stables, vous allez devoir générer au minimum 74 000€ annuels.

Une fois ce calcul effectué, vous allez pouvoir déterminer le montant de vos prestations ou le volume minimal de ventes à effectuer si vous connaissez votre prix de vente. Pour reprendre l'exemple du toilettage canin : en supposant que vous puissiez effectuer 7 toilettages par jour, 5 jours par semaine sur 11 mois, cela vous fait un tarif minimal de 48€ HT la séance de pouponnage.

La concurrence

Vous allez voir pourquoi il était important de faire ce calcul en premier lieu. Car, une fois cela fait, vous allez chercher des concurrents. Le volume de concurrents vous en dira long sur l'importance marché potentiel et les caractéristiques de vos concurrents vous en diront long sur les caractéristiques du marché ! Ils vous serviront de pistes pour aller plus loin. Et vous pourrez connaître les prix. Si le prix de vente que vous avez calculé tout à l'heure est supérieur à celui de vos concurrents, il va falloir ajuster votre modèle économique, revoir vos exigences à la baisse, trouver des revenus complémentaires, trouver le moyen de faire plus de toilettes par jour, etc.

Vous devrez également vous demander : qu'est-ce que j'apporte de plus par rapport à la concurrence ? Pourquoi les clients viendraient-ils chez moi plutôt qu'ailleurs ? C'est là que vous devez faire preuve d'imagination et éventuellement solliciter l'avis des gens. L'idée est de répondre à un besoin là où les autres ne le font pas.

L'étude de marché proprement dite

Ce n'est qu'à ce moment que vous pourrez commencer votre étude de marché à proprement parler : une fois que vous aurez déjà défriché et que vous saurez plus précisément où vous allez. C'est elle qui, in fine, vous dira si votre projet répond à une attente du marché et quel est le volume potentiel d'activité que vous pouvez espérer réaliser.

Si la tâche vous paraît trop complexe (et elle l'est), n'hésitez pas à vous faire aider par un professionnel. Il vaut mieux solliciter un accompagnement par un coach plutôt que d'avoir un mauvais business plan. Notre service de mise en relation rapide est là pour ça, profitez-en.

Si vous souhaitez apprendre à rédiger un business plan, vous pouvez également consulter notre fiche pratique abordant ce sujet : suivez le guide !

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article