Ambiance entre collègues : un facteur important du bien-être au travail

Ambiance entre collègues : un facteur important du bien-être au travail

Gestion d'entreprise • Publié le lundi 2 février 2015, mis à jour le jeudi 24 janvier 2019

Pour 4 salariés sur 5, une bonne ambiance est indispensable au bien-être au travail et plusieurs études indiquent clairement que, dans l’ensemble, l’ambiance prime même sur le salaire et les avantages ! Retour sur un élément indispensable de la performance d’une entreprise : la bonne ambiance au travail.

La bonne ambiance plus importante que le salaire

Près d’un salarié sur deux se dit plus motivé pour aller travailler quand il sait qu’il pourra y plaisanter, rire et partager des bons moments avec ses collègues. D’après une étude Opinion Way, pour les salariés français, l’ambiance au travail est plus importante que le salaire ! En effet, quand on demande aux Français pour quelle raison ils pourraient quitter leur travail, la première motivation qui ressort (pour 25% des sondés) est un conflit avec un supérieur puis, pour 18%, des collègues insupportables. Le niveau de salaire et les avantages ne motiveraient que 29% des salariés à quitter leur emploi. Cela nous fait donc un total de 43% des salariés pour qui l’ambiance prime sur le salaire !

Et quand on pose la question à des jeunes diplômés de grandes écoles de commerce et d’ingénieur (la société Universum a conduit une étude auprès de 37 000 diplômés), ils répondent de même qu’ils privilégieront les entreprises réputées pour leur bonne ambiance de travail.
D’après le directeur marketing de Monster France, Marc Suchet, c’est normal. Car pour lui, en particulier en temps de crise, dans la mesure où les salariés doivent passer beaucoup d’heures au travail et doivent s’investir davantage, il est capital que l’ambiance soit au rendez-vous. La rémunération, qui subit une forte pression à la baisse en temps de crise, passe donc au second plan.

Comment garantir une bonne ambiance au travail ?

Il est impossible de garantir à proprement parler une bonne ambiance : elle dépend trop de personnalités, de tensions entre les individus, d’histoires personnelles. En revanche, on peut la favoriser, cette bonne ambiance.

Les innovations que sont le management empathique, le management compassionnel, les méthodes agiles, etc. apparaissent à nouveau comme d’excellentes méthodes pour amener plus d’apaisement, d’entraide, d’écoute et de plaisir au travail. D’une manière générale, il faudra réussir à être attentif aux moindres tensions pour susciter le dialogue à la fois individuellement avec les personnes concernées et collectivement pour sensibiliser les différents collaborateurs à la nécessité de communiquer.

Car, comme dans un couple, pour tuer dans l’œuf la mauvaise ambiance naissante, il faut parler, vider son sac, laisser sortir la pression avant de déclencher un syndrome « cocotte-minute ». Le cas échéant, en tant que manager ou dirigeant, il pourra être pertinent de penser à une réorganisation d’équipes qui ne fonctionnent pas. Il suffit parfois de peu pour transformer un râleur en salarié modèle : peut-être était-il râleur et démotivé simplement parce qu’il n’aimait pas son bureau, son voisin, l’odeur de la machine à café, etc.

Ecoute, dialogue, management participatif, respect et ouverture d’esprit sont donc les outils qui vous permettront de favoriser une bonne ambiance. Et n’oubliez pas non plus qu’accompagner tout nouveau venu dans l’entreprise pour qu’il comprenne et embrasse petit à petit la culture d’entreprise permet également d’éviter des dérapages.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61