Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Calculer un prix de revient

Publié le jeudi 18 mai 2017
Lorsqu’il fixe le prix de vente d’un bien ou d’un service, l’entrepreneur doit bien sûr tenir compte de l’état de la concurrence et de la somme d’argent que les clients potentiels sont prêts à dépenser, mais pas seulement. Il est aussi impératif de définir un prix supérieur au prix de revient !

Qu’est-ce que le prix de revient ?

Le prix de revient est un indicateur précieux pour n’importe quel chef d’entreprise. Il est constitué de la somme de l’ensemble des charges supportées par l’entreprise pour assurer la production et la vente de son produit. Le prix de revient, en d’autres termes, est égal à votre prix de vente minimum, c’est-à-dire celui sous le seuil duquel vous ne pourrez plus vendre sans réaliser une perte sèche.

Achat des matières premières, coût de transformation et de main d’œuvre, distribution, marketing… Le calcul d’un prix de revient implique de bien prendre en compte l’ensemble de vos charges fixes, et de les rapporter ensuite au volume prévisionnel de vos ventes. Si par exemple vous prévoyez d’écouler au moins 10000 exemplaires de votre produit au cours de l’année en assumant des charges de 5000€ sur la même période, le prix de revient (minimal) du produit s’élève à 0,50€ par unité. En-dessous de ce seuil, vous ne rentrez plus dans vos frais. Au-delà, vous réalisez une marge commerciale et enregistrez un résultat net positif.

Pourquoi est-il important de calculer le prix de revient ?

Le calcul du prix de revient de votre activité, que cette dernière soit de nature commerciale, industrielle ou même libérale, vous permet de mieux prendre conscience de l’intégralité des coûts que vous supportez. Sans aucune visibilité sur le prix de revient, les difficultés suivantes risquent d’apparaître :

  • Entraîné dans une guerre des prix avec la concurrence, vous fixez un tarif de vente trop bas et préjudiciable à la viabilité de votre entreprise, sans le réaliser immédiatement.
  • Vous ne connaissez pas votre marge commerciale exacte, d’où une impossibilité de se projeter dans l’avenir et de définir une politique d’investissement cohérente.

Calculer le prix de revient comporte de nombreux effets vertueux. En ayant une vision claire des grands centres de coût de votre entreprise organisés par compartiments, vous pourrez vous fixer pour priorité de réduire tel ou tel poste budgétaire pour augmenter votre marge commerciale.

Comment calculer le prix de revient ?

Schématiquement, le calcul du prix de revient vous impose d’additionner un certain nombre de coûts. Soit, dans l’ordre :
Les coûts d’approvisionnement. Essentiels pour les activités de nature commerciale ou industrielle, souvent plus anecdotiques pour les prestations de services, les coûts d’approvisionnement représentent le montant nécessaire à l’acquisition des matières brutes ou des composants nécessaires à la fabrication de votre produit.

  • Les coûts de production constituent un ensemble vaste, qui englobe notamment les frais de main d’œuvre et l’amortissement des machines, des autres outils de production et des locaux professionnels.
  • Les coûts de distribution englobent toutes les charges à payer pour acheminer votre produit du lieu de production jusqu’au consommateur final. Frais de transport routier ou maritime, expédition postale, indemnité versée à une enseigne de grande distribution… Les dépenses marketing et publicitaires rentrent également dans cette catégorie. En additionnant les coûts de distribution avec les deux ensembles précédents, vous obtenez le « coût commercial ».
  • Les coûts administratifs intègrent notamment la fiscalité. En l’additionnant au coût commercial, vous obtenez le prix de revient.

Une fois le prix de revient connu, il vous suffit d’y ajouter la marge commerciale souhaitée pour obtenir votre prix de vente !




Toujours pas convaincu par cette fiche pratique ? Antoine a augmenté son CA de 20% en 7 mois. Découvrez comment :

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article