Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Créer son site e-commerce ou vendre sur les marketplaces ?

Publié le jeudi 3 décembre 2015, mis à jour le jeudi 3 décembre 2015
Avec des millions de visites annuelles et une visibilité web qui fait pâlir la plupart des consultants SEO indépendants, les marketplaces trustent littéralement le marché de la vente en ligne en France et en Europe. Mais être présent sur une marketplace, cela représente un coût certain, avec cependant en contrepartie une visibilité accrue. Alors, faut-il créer son propre site e-commerce ou simplement vendre sur les marketplaces ? Éléments de réponse.

Vendre exclusivement sur les marketplaces ou le choix de la dépendance

Vous avez une boutique physique et vous voulez développer votre chiffre d’affaires, alors vous envisagez de vendre sur une marketplace. Et vous avez raison. En effet, malgré un coût qui peut être important (abonnements et/ou commissions jusqu’à 20% !) il existe différents modèles mais tous impliquent de payer pour profiter des services de la marketplace. Celles-ci sont les fers de lance du commerce en ligne et affichent des progressions de ventes considérables. Ces dernières ont vu leur CA progresser de 53% en 2014 uniquement en France !

En outre, les marketplaces proposent de nombreux services complémentaires qui peuvent vous simplifier la vie en tant que commerçant : stockage, envoi des produits, etc. Bref : les marketplaces peuvent être d’excellents compléments à une boutique physique.

Mais le gros problème est qu’en se limitant aux marketplaces, vous vous rendez complètement dépendant d’elles pour votre activité en ligne.
Note : ce sont souvent les produits les moins chers qui sont mis en avant par les marketplaces en général (surtout Amazon, Rueducommerce, Priceminister, etc.). Mais attention à la course aux prix bas : il vaut mieux parfois moins vendre mais vendre mieux. En effet, le prix perd petit à petit de son importance dans la décision d’achat. Et si votre produit vaut son prix, alors ne le baissez pas inutilement. Mais cela implique que vous ayez une stratégie de vente agressive par ailleurs, c’est-à-dire en dehors de la marketplace.

N’avoir qu’un site e-commerce : la dépendance à Google

La solution pour ne pas être dépendant des marketplaces, c’est bien sûr d’avoir son propre site e-commerce : vous présentez votre catalogue, vous permettez aux internautes d’acheter, vous ne payez pas de commissions.

Le problème avec cette solution, c’est que vous devenez en grande partie dépendant de Google. En effet, d’une manière générale votre trafic, une fois que vous aurez investi dans le référencement de votre site e-commerce, sera généré à 50% par l’adwords (où vous payez au clic pour obtenir des visites) et à 30% par le SEO (pour lequel vous payez un consultant ou une agence chaque mois pour maintenir votre positionnement dans les résultats naturels). Dès lors, vous devenez dépendant à 80% de Google, ce qui représente un danger pour votre site.

Aussi, vous l’aurez compris, l’idéal est d’avoir les deux : un site e-commerce et des inscriptions sur quelques marketplaces sélectionnées, de manière à générer du trafic à partir de différents canaux.

Toutefois, pour tester votre présence en ligne, n’hésitez pas à commencer par une marketplace : vos premières ventes pourront servir à financer votre investissement futur dans un site e-commerce si vous voyez que la vente en ligne fonctionne pour vos produits.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article