Définition du e-commerce

Définition du e-commerce

Gestion d'entreprise • Publié le vendredi 17 avril 2015, mis à jour le jeudi 9 mai 2019

Le e-commerce ou commerce électronique correspond à la vente en ligne de biens ou de services au travers de sites web marchands. Ces transactions commerciales électroniques se font principalement grâce au réseau internet, même s’il existe d’autres types de réseaux dans le cadre du commerce B to B (inter-entreprises) par exemple. Quelles sont donc les différentes facettes de cette forme de vente à distance ?

Evolution du e-commerce

Un des canaux précurseurs du e-commerce a sans doute été le minitel, dans les années 1980, avant l’avènement et la généralisation d’internet. Depuis, l’e-commerce s’est démocratisé pour atteindre tous les aspects de notre vie au quotidien, jusqu’à investir même nos téléphones portables, devenus de véritables terminaux de paiement (m-commerce, autre branche du e-commerce).

Il est incontestable que le développement du web a considérablement profité à celui du e-commerce qui s’est vu ainsi imposé et adopté en raison de ses nombreux attraits (pas de problèmes de logistiques, pas de paperasse, facilité et rapidité des achats…). Le e-commerce est ainsi indéniablement devenu un complémentaire à part entière du commerce physique et même un de ses leviers de croissance.

En France, les professionnels du secteur se sont rassemblés au sein de la fédération du commerce électronique et de la vente à distance : la FEVAD.

Typologie du commerce électronique 

Le commerce électronique intervient dans les divers domaines suivants :

  • Echange électronique entre les entreprises privées et le gouvernement : B to G (Business to Government)
  • Le commerce électronique inter-entreprises : B to B (Business to Business) : vente de matériel BTP (mètres, lasers…), véhicules utilitaires, mobilier bureaux…
  • L’échange électronique entre une entreprise et ses employés : B to E (Business to Employee)
  • Le commerce électronique à destination des particuliers : B to C (Business to Customer). Vente de biens culturels (CD, DVD, livres…), d’appareils technologiques (PC, électronique, HI-FI…), tourisme et voyage (Billets de train/d’avion, location…), produits de grande consommation (supermarché et magasins en ligne…), produits d’imprimerie (cartes de visite, supports commerciaux…), produits d’habitat, vêtements, puériculture, téléchargement de musique, développement photo, service en ligne (banque, assurance, presse…)
  • Le commerce électronique entre particuliers : C to C (Customer to Customer)

Attention cependant à ne pas confondre e-commerce et e-business. Si le premier correspond à la vente en ligne de produits ou de services, l’e-business, quant à lui, correspond à l’étape en amont et servant à concrétiser la vente de ces produits ou de ces services et afin d’assurer la fidélisation de la clientèle.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61