Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

3 qualités à cultiver pour réussir comme consultant indépendant

Publié le jeudi 28 avril 2016
Certes, le marché du consulting est très porteur depuis quelques années, mais face à la concurrence accrue, les consultants doivent développer des qualités indispensables qui leur garantiront le succès en tant qu’indépendants. Intelligence, énergie et intégrité sont ces 3 qualités primordiales. Voyons cela en détail.

L’intelligence du consultant ; ou la capacité d’adaptation

Les métaphores et les analogies ont la cote dans le consulting ; essayons-en une. Quand les scientifiques cherchent à déterminer si un animal est intelligent ou non, ils le mettent face à une situation complexe pour voir sa capacité à s’adapter à l’environnement pour atteindre un objectif. On peut alors affirmer que l’adaptabilité est l’expression première de l’intelligence. Il en va exactement de même pour le consultant.
En effet, non seulement les consultants sont quotidiennement confrontés à des entreprises dont les situations et les problématiques sont complètement différentes, mais ils doivent aussi faire face à la gestion de leur propre entreprise !
Marché en constante évolution, ventes qui ne décollent pas, insatisfactions clients, etc. autant d’éléments auxquels le consultant doit constamment s’adapter pour continuer d’exercer son métier en indépendant !

L’énergie orientée vers l’action : la clé du succès

De même qu’un requin meurt s’il s’arrête d’avancer, le consultant, animal solitaire, qui doit aborder son marché avec agressivité et doté d’une grande puissance de frappe, doit constamment être tourné vers l’action, le mouvement, et y consacrer son énergie.
Car le piège des consultants, c’est l’intellectualisation. Habitués à réfléchir et à conceptualiser, experts en ce domaine, travaillant seuls, ils peuvent vite se retrouver submergés par des réflexions, des analyses, sans jamais rien faire de concret.
De l’action et de l’énergie donc, évidemment, mais exploitées avec méthode ! Ainsi, de même que l’on conseille à un prétendant écrivain d’écrire chaque jour au moins une page, sans réfléchir à la suivante, on doit conseiller au consultant de s’atteler chaque jour à réaliser une tâche concrète, sans réfléchir à la suivante. « Un pas après l’autre » disent les alpinistes…

L’intégrité : une qualité à double sens

Quand on parle d’intégrité d’un consultant, on évoque évidemment son intégrité vis-à-vis de ses clients : confidentialité, respect, non-concurrence, etc. Un consultant doit être comme un psychiatre pour les entreprises dont il a la charge : ce qu’il fait pour elles et ce qu’il sait d’elles doit rester dans le dossier qui les concerne. C’est une évidence : sans cela, la réputation du consultant se ternit vite (car tout finit par se savoir dans le monde professionnel, surtout aujourd'hui avec les réseaux sociaux) et il peut abandonner son activité.
Mais intégrité aussi vis-à-vis de lui-même : le consultant doit savoir dire non, refuser des contrats (parce qu’ils le font entrer en conflit d’intérêt, parce qu’ils exigent des compétences qu’il n’a pas, parce qu’il ne pense pas avoir le temps suffisant pour mener correctement à bien la mission, etc.) et s’affirmer. L’intégrité du consultant, c’est aussi savoir conserver du temps et de l’énergie pour se consacrer à des projets (personnels ou professionnels) qui lui tiennent à cœur, sans quoi il n’est qu’un outil au service des autres, perdant ainsi sa valeur ajoutée.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article