Offre gratuite réservée aux créateurs et dirigeants d'entreprise basés en France

fiches pratiques

Gestion du Personnel - Recrutement


M'abonner à la newsletter

Avantages et inconvénients de la sous-traitance

Fiche Pratique publiée le Jeudi 26 janvier 2012

Le recours à la sous-traitance par une entreprise est motivé soit par une capacité financière et/ou organisationnelle insuffisante soit par un besoin de spécialité ou une insuffisance technique. Petit tour des avantages et des inconvénients de cette méthode.

Qu'est-ce que la sous-traitance : éléments de définition

La sous-traitance, c'est « l'opération par laquelle un entrepreneur confie par un sous-traité, et sous sa responsabilité, à une autre personne appelée sous-traitant l'exécution de tout ou partie du contrat d'entreprise ou d'une partie du marché public conclu avec le maître de l'ouvrage ». C'est-à-dire qu'une entreprise délègue à une autre une partie de sa production, certains éléments nécessaires à sa production ou tout ou partie de la réalisation d'un contrat.

Ce type de coopération offre de nombreux avantages pour l'entreprise mais présente également quelques inconvénients.

Avantages de la sous-traitance

Par définition, dans la mesure où, en sous-traitant, une entreprise se décharge de certaines tâches, de la production de certains éléments ou d'une partie d'un contrat, elle s'autorise plus de flexibilité et peut accéder à du matériel/compétences/technologies/etc. qu'elle ne possède pas en interne.

Par exemple : une entreprise récupère un gros contrat qui demandera, ponctuellement, plus de capacité de production/des compétences complémentaires/du matériel spécifique/etc. Elle a alors deux solutions :

  • Acheter le matériel/embaucher du personnel supplémentaire/etc. : le coût est élevé et surtout l'incertitude grande. Pourra-t-elle exploiter pleinement le matériel/personnel/etc. intégré à l'entreprise ? Le coût à moyen terme n'absorbera-t-il pas le gain de CA apporté par le contrat ?
  • Sous-traiter tout ou partie du contrat à un sous-traitant : l'entreprise n'est alors engagée que pour la réalisation du contrat et peut bénéficier des forces du sous-traitant à un prix librement négocié, sans risquer de pénaliser sa rentabilité.

En outre, ce faisant, elle peut se concentrer sur son cœur de métier ou sur des projets à moyen et long terme, notamment en recherche et développement par exemple. C'est souvent dans cette logique que, dans les petites entreprises, la comptabilité, la prospection ou d'autres tâches commerciales et administratives sont sous-traitées.

En résumé, la sous-traitance permet donc :

  • Une meilleure utilisation de la division du travail et donc de la spécialisation. L'entreprise pourra également se concentrer sur ses activités de recherche et développement et d'innovation en déléguant la fabrication de ses produits à ses sous-traitants.
  • Une plus grande maîtrise de la qualité, des coûts et des délais de fabrication.
  • Une meilleure réactivité de l'entreprise face à l'augmentation de la demande du marché.
  • Un accroissement du volume de production et une flexibilité des processus de production.
  • Une réduction des risques de défaillances techniques.

Inconvénients de la sous-traitance

Malgré ces avantages, il ne faudrait pas croire que la sous-traitance est la solution magique à tous les problèmes des entreprises. En effet, sous-traiter implique également un certain nombre d'inconvénients plus ou moins lourds qu'il faut connaître pour pouvoir les contourner.

Par exemple, en premier lieu, en sous-traitant (et surtout en sous-traitant régulièrement), l'entreprise se rend partiellement voire totalement dépendante de l'entreprise sous-traitante. Egalement, il peut y avoir des surprises sur la qualité des produits/prestations livrés par l'entreprise sous-traitante : il faut mettre en place un contrôle de la qualité et une communication performante pour contrer cela.

Les risques de la sous-traitance sont donc les suivants :

  • Dépendance forte au sous-traitant.
  • Risque de manque de coordination et potentielle absence de partage de savoir-faire entre les partenaires.
  • Le sous-traitant n'est pas forcément motivé pour améliorer la qualité du produit.
  • L'entreprise assume seule les conséquences vis-à-vis de ses clients en cas de défaillance du sous-traitant.

La meilleure solution est donc de mettre en place une véritable collaboration horizontale entre les différentes entreprises. Les processus collaboratifs d'innovation partagée entre les différents acteurs les implique tous dans un projet et les fait tous gagner en compétence et en compétitivité. Il faut évacuer l'idée d'une relation verticale entre sous-traitant et donneur d'ordre pour optimiser la relation et créer un véritable partenariat.





Note de cette Fiche Pratique :
5.0 sur 10 note basée sur 8 évaluations.

Notez cette Fiche Pratique :




Vous aimez cette fiche ? Partagez-la !
J'en veux + tout de suite !

Conseillers & fournisseurs
pour créateurs et PME

Je contacte un pro à proximité



Les questions et les commentaires des internautes
  • vasseur claudine Posté le 26 Novembre 2012 à 8h27
    doit on signer les formulaires de sous-traitance pour un chantier de - 1 mois dans le btp . est-il notmal d'etre soumis a la signature du contrat sous-traitance btp 2mois1/2 après la fin des travaux précisant que la facture n'a pas été réglé et qu'il y a une forme de chantage pour payer qu'a la condition de signer les dcts présenté page blanche
    Répondre Signaler un abus

Réagissez, posez vos questions :

Nous recevons de multiples commentaires qui sont tous validés par Prospérine. Nos correspondants sont là pour répondre à vos demandes, n'hésitez pas à les solliciter !