Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Qu’est-ce que la comptabilité ? Les réponses pour bien maîtriser

Publié le samedi 1 mars 2014

Bien souvent, la simple évocation du mot « comptabilité » fait frémir de nombreux chefs d’entreprise. Rébarbative, pointilleuse, technique et incertaines : voilà ce que l’on reproche souvent à la comptabilité. Pourtant, maîtriser sa comptabilité est un excellent moyen de surveiller la santé de son entreprise et, du même coup, de trouver les moyens de l’améliorer. Quelques éléments de base pour maîtriser sa comptabilité.

La comptabilité, qu’est-ce que c’est ?

La comptabilité est tout simplement un outil permettant :

  • d’établir à un moment donné une photographie de l’entreprise,
  • de dresser un bilan d’une période donnée,
  • d’effectuer des projections,

Pour ce faire, la comptabilité s’appuie bien évidemment sur des chiffres, mais pas n’importe lesquels… et pas n’importe comment. En effet, si l’on parle par exemple de journaux comptables, c’est bel et bien parce que l’on est censé inscrire régulièrement des données dans ces documents.

Ce qui nous amène à un conseil, de taille : plus l’on fait sa comptabilité régulièrement, et plus celle-ci devient simple !

Et ceci ne doit pas être particulièrement compliqué (les tâches complexes, il faut les laisser aux comptables : ils sont là pour ça !). Car la comptabilité consiste, de manière tout à fait basique, à :

  • noter dans une colonne, en hors taxe et en TTC évidemment, les entrées d’argent associées chacune à la date d’encaissement et à l’opération justifiant cette entrée d’argent ;
  • noter dans une colonne parallèle, en hors taxe et en TTC toujours, les sorties d’argent associées chacune à la date de décaissement et à l’opération justifiant cette sortie d’argent.

C’est aussi simple que cela : en faisant cela, vous venez de réaliser votre journal comptable. Et en le faisant régulièrement, non seulement vous n’avez pas à rechercher les justificatifs qui ont pu être perdu, mais en plus vous pouvez, en un coup d’œil (ou presque) déterminer si une des colonnes prédomine sur l’autre…

Les éléments de compatibilité indispensables

Et surtout cette tenue régulière d’une comptabilité tout ce qu’il y a de plus simple vous permettra de développer deux outils fondamentaux pour avoir une vraie visibilité sur la santé de son entreprise : le tableau de bord comptable et le plan de trésorerie.

Le tableau de bord comptable

Le tableau de bord comptable n’est autre qu’un tableau faisant le bilan mois par mois des charges et des produits de l’entreprise. C’est une formalisation un peu différente du tableau évoqué ci-dessus mais c’est fondamentalement la même chose.

  • Double entrée : les colonnes indiquent les mois, les lignes les différents produits et charges
  • Mensuel et cumulé : chaque ligne doit être doublée pour faire état du résultat mensuel et du résultat cumulé (à partir des mois précédents)
  • Idéalement, pour ne pas avoir de mauvaises surprises, les charges à venir mais non encore payées doivent être également indiquées chaque mois (par exemple si vous savez que vous avez 1000€ d’assurance et que vous la payez en fin d’année, indiquez 85€ chaque mois en charge budgétée).

Grâce à ce tableau, vous pouvez connaître mois par mois (ou trimestre par trimestre si vous préférez) l’état de santé de votre entreprise puisqu’en bas de chaque colonne est inscrit le résultat (différence entre les charges et les produits).

Le plan de trésorerie

Mais cela ne fait pas tout. Car on le sait : c’est la trésorerie qui est le nerf de la guerre. Il faut donc pouvoir connaître également l’état de sa trésorerie… qui elle tient compte de la TVA par exemple, contrairement au résultat !

Le plan de trésorerie n’est autre qu’un tableau présentant l’état de la trésorerie disponible mois par mois. Il faut donc y indiquer les encaissements et décaissements réels et prévisionnels. Si par exemple vous savez qu’un client vous paie à 30 jours, l’encaissement doit être indiqué sur le mois correspondant.

L’avantage du plan de trésorerie est de voir en un coup d’œil ce que vous avez en banque et ce que vous aurez dans 3 mois par exemple.

Publicité