Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Comment calculer le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) ?

Publié le vendredi 18 avril 2014, mis à jour le mercredi 14 juin 2017

Quel est le rôle du BFR ?

Le Besoin en Fonds de Roulement, désigné par les initiales BFR, constitue le décalage, au niveau de la trésorerie, entre les encaissements et les décaissements des flux liés à l’exploitation, c’est-à-dire, à l’activité courante de l’entreprise.

Son rôle principal est d’estimer le montant que l’entreprise doit toujours avoir à disposition afin d’affronter les décalages de trésorerie. Son calcul implique la réunion de certaines informations et notamment, de traduire en chiffres des données bien déterminées telles que :

  • Les stocks minimum de matières premières, calculés en euros.
  • Les stocks de produits en cours de fabrication, calculés en euros.
  • Les stocks de produits finis, calculés en euros.
  • Les achats consommés et les activités sous-traitées, calculés en euros.
  • Les délais moyens de règlement des clients, calculés en jours.
  • Les délais moyens de règlement des fournisseurs, calculés en jours.

Lorsque l’entreprise fournit des services, la donnée « stocks moyens », qui représente les stocks minimum de matières premières, de produits en cours de fabrication et de produits finis dont l’entreprise doit disposer pour assurer une activité normale, est remplacée par la donnée « travaux en cours », qui se traduit par l’ensemble de charges courantes que l’entreprise doit avancer afin de pouvoir facturer ses prestations.

Publicité