Amortissements des immobilisations

Coaching du dirigeant • Publié le dimanche 6 avril 2014, mis à jour le jeudi 9 mai 2019
Amortissements des immobilisations

L’amortissement comptable constate la répartition systématique de la dépréciation subie par une immobilisation avec le temps, l’usage ou le progrès technique sur sa durée de vie. À la clôture de chaque exercice comptable, les entreprises doivent constater une dotation aux amortissements pour chaque bien amortissable qu’elles détiennent.

QU’EST-CE QU’UNE IMMOBILISATION AMORTISSABLE ?

Une immobilisation amortissable est la constatation d’une perte de valeur d’une acquisition de l’entreprise. Cela signifie donc une perte de valeur d’un bien qui pourra être déduit du résultat comptable de l’entreprise. L’amortissement comptable signifie donc d’étaler le coût d’une immobilisation sur plusieurs années.

QUELLES SONT LES IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES ?

Corporelles et incorporelles

Mises en service et inscrites au bilan des entreprises à leurs valeurs d’origine, ont une durée de vie limitée et doivent être amorties.

Les terrains qui constituent une dérogation

En effet, leur durée de vie est illimitée et leurs valeurs peuvent même augmenter. Les dépréciations éventuelles relatives aux terrains ne sont pas comptabilisées comme étant des dotations aux amortissements.

Financières et en cours de création

Ne sont pas non plus concernées par la constatation de l’amortissement.

A partir de quelle date amortir une immobilisation ?

Une entreprise doit commencer à amortir ses immobilisations à partir de la date de leurs mises en service, autrement dit lorsque ces biens ont commencé à consommer les avantages économiques qui leurs sont associés.

Comment déterminer l’amortissement d’une immobilisation ?

Pour calculer l’amortissement d’une immobilisation, toute entreprise doit définir les éléments suivants :

Le montant amortissable : il est constitué par la valeur d’origine de l’immobilisation telle qu’inscrite au bilan au moment de son entrée dans le patrimoine de l’entreprise : 

Le coût d’acquisition pour l’immobilisation acquise à titre onéreux.

La valeur vénale pour l’immobilisation acquise à titre gracieux.

Le coût de production pour les immobilisations produites par l’entreprise.

Le taux d’amortissement linéaire : ce taux est déterminé par rapport à la durée de vie probable d’utilisation de l’immobilisation qui varie de 5 ans pour le matériel de transport et le matériel industriel à 20 ans pour les constructions.

Base (valeur d’achat du bien) / durée d’amortissement [* (x/360)]
Où :
x = nombre de jours entre la date d’achat du bien et la date de clôture de l’exercice (lors du calcul du premier exercice)
x = 360 pour les années suivantes

L’amortissement est calculé dans le cadre du plan d’amortissement réalisé par l’entreprise pour chaque immobilisation et par référence à une méthode comptable.

L’entreprise choisit la méthode d’amortissement qui met en valeur au mieux la cadence de consommation des avantages économiques correspondant à chaque exercice comptable et tout au long de la durée de vie de l’immobilisation, parmi les méthodes prévues par le système comptable français à savoir les méthodes de l’amortissement linéaire ou de l’amortissement dégressif.

À lire également

Avantages et inconvénients du coaching professionnel
Coaching du dirigeant
Le 4 Octobre 2018

Avantages et inconvénients du coaching professionnel

Comment déchiffrer vos comptes d’entreprise ?
Coaching du dirigeant
Le 8 Août 2013

Comment déchiffrer vos comptes d’entreprise ?

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61