Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Remboursement d’un emprunt immobilier – Les solutions

Publié le vendredi 24 mai 2013, mis à jour le vendredi 1 janvier 2016

Rappel

Dans le cadre de l’emprunt immobilier à remboursement in fine, l’emprunteur versera au prêteur les intérêts d’emprunt uniquement, à fréquence mensuelle, trimestrielle ou annuelle (au choix).

Ce système vaut pour toute la durée de l’emprunt immobilier et l’emprunteur n’est tenu de rembourser le capital emprunté qu’au terme de cette durée. De ce fait, la somme empruntée ne diminue certes pas avant le terme de l’emprunt, mais n’augmentera pas non plus (les intérêts étant systématiquement versés).

Crédit immobilier in fine : Solution de remboursement 1

Il est possible de vendre le bien immobilier acquis grâce à cet emprunt immobilier in fine afin d’en rembourser le capital. Ledit bien acquis fera dans ce cas office de garantie fournie au prêteur.

Cette solution place la procédure dans un terrain entièrement financier, ce qui entraîne automatiquement un risque inévitable : l’établissement d’un lien direct entre la rentabilité de l’opération et l’évolution des prix de l’immobilier.

Ce qui signifie, concrètement, que si le bien financé par le crédit in fine est en hausse, une plus-value immobilière viendra s’ajouter aux gains anticipés (loyers reçus tout au long de la durée de l’emprunt, réduction d’impôts due à la déduction des intérêts d’emprunt).

Toutefois, à l’échéance de l’emprunt, si la valeur du bien est en baisse, vous serez obligé de vendre ledit bien, ce qui annule l’avantage initial de toute la procédure.

Crédit immobilier in fine : Solution de remboursement 2

Bâtir une épargne dont la somme globale est supérieure ou égale à la somme empruntée, préalablement au terme de l’emprunt.

Il s’agit d’effectuer des versements mensuels sur un produit de placement choisi et adapté. Ainsi, l’épargne constituée sera la garantie du prêt. Conséquence : vous aurez à verser les intérêts mensuels, ainsi que le capital (exactement comme pour un emprunt classique).

Notez toutefois que ladite épargne est susceptible d’être investie sur des supports à plus forte rentabilité que pour le coût de l’emprunt.

Comparée à un emprunt immobilier classique, cette solution offre deux effets bénéfiques majeurs, constatés sur deux différents plans :

Au niveau de la réduction d’impôts, qui est ici plus avantageuse (du fait d’un paiement d’intérêts plus conséquent).

Au niveau du levier : l’effet ici est positif entre la rémunération de l’épargne composée et le coût total du crédit

Attention, retenez bien…

La rémunération de l’épargne sera progressive dans le temps. Ce qui signifie que cette solution n’est envisageable que si vous disposez d’une bonne capacité d’emprunt et d’épargne.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article