Négociations salariales - Quand faut-il attribuer une augmentation de salaire ?

 Le salaire fixe de l’employé n’est pas le seul élément de sa rémunération, même s’il en constitue la majeure partie. Les différentes primes, les avantages en nature, les avantages sociaux et éventuellement, les cadeaux, sont aussi à prendre en considération.

 
De ce fait, récompenser un collaborateur qui a atteint ses objectifs ou une performance exceptionnelle, particulièrement si c'est un salarié habituellement peu productif, peut revêtir d’autres formes qu’une augmentation de salaire.
 
En effet, cette forme de rétribution est, généralement, réservée à un cas bien particulier, à savoir, la bonne tenue du poste. Cela implique que l’augmentation salariale est accordée selon deux critères principaux :
 
La compétence technique : un collaborateur qui respecte ses délais, qui fait preuve de rigueur dans son travail, qui réalise ses objectifs annuels est un collaborateur qui « remplit » son poste dans le sens où il s’acquiert parfaitement de toutes les responsabilités qui lui sont confiées.
Cette performance est le fruit d’un savoir-faire accumulé au fil des années qui permet au salarié d’évoluer, naturellement, vers d’autres fonctions qui exigent beaucoup d’expérience et une parfaite maîtrise de ses compétences.
 
Le second critère d’appréciation de la bonne tenue du poste est moral. L’augmentation de salaire ne tient pas compte uniquement des compétences techniques du salarié, il doit la mériter pleinement :
 
La compétence « morale » : il s’agit, en fait, des qualités personnelles que le salarié doit posséder pour pouvoir prétendre à une augmentation salariale. La vivacité d’esprit du collaborateur, sa capacité d’anticipation, sa faculté de persuasion sont autant de qualités qui jouent un rôle primordial dans l’accomplissement de ses fonctions et qui le distinguent de ses collègues.
Mais, la bonne tenue du poste s’apprécie, également, au vu de l’attitude du collaborateur en question envers les dirigeants d’une part, et les autres salariés, d’autre part. Il est clair, à cet égard, qu’un comportement désinvolte envers sa hiérarchie ne servira pas son auteur, de même qu’une attitude belliqueuse à l’égard de ses collègues.
Il faut souligner, à ce propos, que l’augmentation salariale s’accompagne souvent d’un changement de poste, c’est-à-dire, d’une promotion mais ce n’est pas toujours le cas.
 
Pourtant, les deux critères de la compétence technique et morale demeurent déterminants, qu’il y ait ou non promotion à la clé. Certaines entreprises vont encore plus loin en considérant le critère moral comme étant encore plus important que le critère technique car c’est lui qui, au final, départagera les candidats à l’augmentation.

À lire également

Qui peut embaucher un apprenti et dans quelles conditions ?
Gestion d'entreprise
Le 5 Septembre 2013

Qui peut embaucher un apprenti et dans quelles conditions ?

Recrutement - Préparation et obligations de l'employeur
Gestion d'entreprise
Le 11 Septembre 2013

Recrutement - Préparation et obligations de l'employeur

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61