L’évaluation du rendement de l’innovation

Évaluer le rendement de l’innovation, c’est-à-dire estimer les gains de productivité des entreprises imputables à la recherche, peut se faire de deux façons :

La première, plus traditionnelle, utilise le nombre de brevets déposés, mais reste insuffisante, car la décision de breveter une innovation varie beaucoup d’une entreprise à l’autre.
 
La seconde, plus récente, donne une mesure complémentaire et plus satisfaisante de l’innovation, en mesurant la part des produits de moins de cinq ans dans le chiffre d’affaires des entreprises. Elle a l’avantage de prendre en compte à la fois les innovations mais aussi les améliorations voire les imitations de produits.
 
Globalement, ces deux mesures permettent d’expliquer dans des proportions comparables les gains importants de productivité dûs à la recherche dans une industrie bien spécifique. Cependant, la seconde approche permet de mieux prendre en compte les effets de variables comme l’impulsion de la demande ou la dynamique propre de la technologie.
Plus qualitatives, ces deux méthodes d'évaluation du rendement de l'innovation, expliqueraient au moins autant que leur taille, leur part de marché ou leur diversification, la décision des entreprises de faire de la recherche et le montant des sommes que celles-ci sont disposées à y consacrer.

 

À lire également

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61