/P-2567-81-G1-le-conge-d-accompagnement.html
AccueilLe congé d’accompagnement

Le congé d’accompagnement

Publié le 7 avril 2015
Le congé d’accompagnement est un congé particulier qui offre la possibilité d’accompagner une personne en fin de vie. En effet, toute personne peut interrompre son travail provisoirement pour rester au chevet de son proche souffrant d’une maladie en phase terminale. Ce congé est limité à la maladie grave et concerne de façon légale les personnes suivantes :

un parent au premier degré en ligne ascendante ou descendante : père, mère ou enfants.
un parent au deuxième degré en ligne collatérale : frère ou sœur.
le conjoint ou le partenaire.
Le congé d’accompagnement concerne les salariés, les apprentis et les fonctionnaires (employés de l’état…). Il a une durée maximale de 5 jours ouvrables par cas et par an.

En revanche, il prend directement fin dès le décès de la personne en fin de vie.

Il est également fractionnable. Ainsi le travailleur peut avoir un congé d’accompagnement à temps partiel d’un commun accord avec son employeur.

Il est essentiel de savoir que ce congé ne peut être attribué qu’à une seule personne sur une même période.

Il est impératif d’informer son employeur que ce soit de façon orale ou écrite, au plus tard le premier jour d’absence. Un certificat médical attestant de la maladie grave de la personne en fin de vie est nécessaire afin de justifier l’absence du bénéficiaire du congé d’accompagnement.
Besoin d'aide pour gérer votre personnel ?
Appelez-moi !
Vincent KUTTA
Prendre rendez-vous

 

Trouvez-vous cette fiche utile ?
9/10
Besoin d'aide pour gérer votre personnel ?
Appelez-moi !
Vincent KUTTA
Prendre rendez-vous