Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Définition d'une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)

Publié le lundi 16 février 2015, mis à jour le mercredi 15 février 2017

L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou EURL est une structure nouvelle créée par la loi du 11 juillet 1985, après trente ans de débats juridiques sur l'unicité du patrimoine et la nature contractuelle de la société, conclus par une étude de Jean-Denis Bredin penchant vers la formule rivale de patrimoine d'affectation.

Qu'est-ce qu'une EURL ?

L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou EURL est semblable à la société anonyme à responsabilité limitée sauf qu’elle est composée d’un unique associé et qu'elle a son propre patrimoine.

Il n’y a pas un capital minimum, néanmoins 20 % des apports en espèces doivent absolument être versés lors de la constitution de l’entreprise, ce même solde est obligatoirement libéré dans les cinq ans.

Dans ce type d’entreprise la responsabilité de l’associé se limite au montant de ses apports dans le capital. Si l'EURL se développe et que le capital augmente, l’unique associé peut décider d’ajouter de nouveaux associés. L’EURL se transforme alors en SARL.

Les deux types d'impôts auxquels sont soumises les EURL

L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée est soumise à deux types d’impôts conditionnés par la nature de l’associé :

  • Si l’associé unique est une personne physique, l’EURL devra payer l’impôt sur le revenu. Da ce cas de figure,  l’associé a la même situation fiscale que l’entrepreneur individuel. Toutefois, dans certains cas et sous demande de l’associé, l’entreprise peut être assujettie à l’impôt sur les sociétés.
  • Si l’associé unique est une personne morale, l’EURL devra payer l’impôt sur les sociétés. Dans ce cas là, la rémunération que perçoit le gérant associé est assujettie à l’impôt sur le revenu selon le régime des dirigeants de société.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article