L'e-commerce : une opportunité pour les PME/TPE

L'e-commerce : une opportunité pour les PME/TPE

Le commerce électronique, ou e-commerce, est une solution de vente à distance de services et/ou de produits, via des réseaux informatiques, notamment internet. Pour les PME qui veulent étendre leurs opérations en ligne, le commerce électronique présente plusieurs avantages. En effet, il permet d’accéder aux marchés mondiaux, géographiquement dispersés, avec des frais réduits.

Quels types de e-commerce sont adaptés aux PME?

Les stratégies de e-commerce trouvent un écho favorable auprès des PME, qui choisissent de s’orienter vers des solutions adaptées à leurs besoins et à leurs moyens. En effet, les PME optent pour des solutions d'e-commerce Open Source (clés en main), plutôt que de faire appel à des agences web, trop onéreuses et peu adaptées aux moyens des PME.


Ainsi, celles-ci n’ont pas à engager de frais pour l'installation de serveurs, l'hébergement de leur site, et la gestion de la bande passante. Elles bénéficient d’un outil prêt à l’emploi et simple d’utilisation, englobant plusieurs fonctionnalités adaptées à leur volume d’activité.

Les PME pourront ainsi bénéficier de plus de temps et de moyens pour la gestion de leur activité sur le terrain, notamment en ce qui concerne le stockage et le transport des produits, la relation avec les fournisseurs et la gestion des retours de stocks. En effet, la gestion des boutiques en ligne n’exclut pas celle des boutiques physiques dans lesquelles les produits achetés sont récupérés.

Les solutions clés en main, bien que peu développées, permettent également aux PME d’être assistées au niveau de la mise en œuvre de leurs sites. Ainsi, les difficultés liées à la gestion des ventes, au référencement des produits, aux mises à jour du site sont réduites grâce aux fonctionnalités et aux services inclus dans ces solutions.

Quels sont les avantages du e-commerce pour les TPE/PME?

La mise en œuvre d'une solution e-commerce permet ainsi aux PME d’augmenter leurs marges de profits, à travers l’instauration d’un mode de vente en ligne. Ce dernier, facile à créer et à gérer, génère des revenus importants à moindre coût, puisqu’il est opérationnel tous les jours de la semaine, à toute heure, et ne nécessite pas la présence d’une personne physique.

Au niveau de la communication, les sites de vente en ligne permettent également de faire de la publicité continue sur leurs produits, sans avoir à payer de frais supplémentaires.

Les modes de paiement sont également plus efficaces, puisqu’ils sont gérés par un réseau électronique structuré, assurant les règlements des différents frais à temps. Les coûts et le temps de gestion des documents (frais postaux, impression, manipulation, etc.) sont ainsi réduits, et remplacés par un mode de correspondance électronique, à moindres frais.

Quels sont les inconvénients du e-commerce pour les TPE/PME?


Les PME sont, de nos jours, de plus en plus confrontées au choix entre une stratégie commerciale classique ou orientée vers le commerce électronique. En effet, si cette dernière offre des avantages à travers certaines innovations, elle présente cependant également quelques inconvénients.

En effet, malgré une confidentialité quasi totale, il existe encore un manque de confiance relatif aux moyens de paiement en ligne, notamment lorsqu’il s’agit des risques de pistage informatique. Les fournisseurs, non habitués aux solutions de vente en ligne, craignent également une baisse de l’emploi du personnel et de leur chiffre d’affaires. En effet, les transactions et les gestions électroniques des produits sont plus difficiles à gérer lorsqu’il s’agit de grandes quantités.

D’autres inconvénients sont à noter lorsqu’il s’agit des attentes de la clientèle, notamment au niveau du manque de relations humaines avec les revendeurs, et de contact avec les produits à acquérir. En effet, les difficultés des procédures de dédommagement, en cas de problèmes de livraison, présentent un frein pour les clients désireux de s’orienter vers l’e-commerce.

Outre ces inconvénients, les coûts des communications, supposés réduire les déplacements, les délais, parfois non respectés, et les tarifs de livraison, font que certains clients, et par conséquent, certaines PME ont encore du mal à adopter une stratégie orientée vers l’e-commerce.

Quels sont les outils du e-commerce ?


Le e-commerce est une opportunité pour les entreprises qui veulent développer leur activité avec des moyens de communication modernes. En effet, les ventes en ligne permettent de réduire les frais de logistique et de transport, en mettant en œuvre des outils particuliers. Ces derniers varient selon les objectifs à atteindre et la taille de l'entreprise.

Parmi ces outils, il existe des solutions clés en main de création de sites de vente, simples d’utilisation et à moindre coût. Destinés aux PME de taille moyenne, ces outils englobent plusieurs fonctionnalités et services et permettent aux chefs de PME d'être assistés lors des premières démarches, notamment pour la gestion des ventes, le référencement, etc.

Les entreprises de grande taille font appel à des agences web, spécialisées dans le développement de sites sur-mesures, à des prix plus chers. Elles peuvent ainsi bénéficier d’une meilleure logistique et leurs sites, évolutifs et adaptés à des demandes particulières, offriront plus d’ergonomie aux utilisateurs.

Les places de marché, outils encore plus efficaces, sont un moyen d’attirer plusieurs millions de clients à travers le web. En effet, ce sont des plateformes sur lesquelles les entreprises peuvent créer leurs boutiques afin de bénéficier de leur trafic. Chaque plateforme correspond à un type de marché, il est donc convenable de déterminer dans quel cadre se situent les produits à vendre avant d’en choisir une.

Quels sont les pièges à éviter  ?


Une stratégie e-commerce nécessite une élaboration particulière, afin de bien positionner l’activité de l’entreprise dans le cadre d’un marché relativement nouveau. Il convient donc, avant de démarrer ce genre d’activité, d’éviter certains pièges.

En effet, l’une des erreurs à ne pas commettre serait de se lancer sans avoir établi ses objectifs, préparé une étude de marché ou étudié les sites web des concurrents. D’autres erreurs seraient de se contenter de publier son catalogue en ligne, ou de mettre son site en ligne sans en faire le suivi (contenu, facilité d’utilisation et d’interactivité, etc.).

Certaines entreprises ne tiennent pas compte des coûts de logistique et de transport générés par la vente à distance. Ceci peut donner une image moins rassurante de l’entreprise à la clientèle et aux fournisseurs.
La relation entre la boutique en ligne et la boutique physique ne doit pas être négligée non plus. En effet, les livraisons peuvent se faire au magasin, afin d’éviter les frais de port.

Une autre erreur à éviter serait de ne pas communiquer avec ses clients. Cette absence de communication risquerait de nuire à la relation avec eux. Une communication qui est le centre de la stratégie e-commerce.

Se fixer des objectifs trop ambitieux est également une erreur à ne pas commettre. En effet, se lancer dans une stratégie peut prendre plus de temps pour donner des résultats. Les entreprises doivent, d’ailleurs, profiter de ce temps d’attente pour analyser les performances de leur site, afin de les optimiser.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61