Le burn out syndrome

Le burn out syndrome ou syndrome d’épuisement professionnel est un état de fatigue voir de dépression résultant d’une longue exposition au stress. Si pour les premiers observateurs, au cours des années 70, le burn out vise principalement les personnes dont le travail demande une forte implication personnelle, tels que les travailleurs sociaux, les professions médicales ou les enseignants, il est aujourd’hui reconnu que tous les secteurs sont touchés.

 

En fait, de nos jours, la "segmentation" si l’on peut dire, se fait selon le profil des personnes.
En effet, il a été démontré qu’hormis certaines professions à risques telles que celles citées plus haut, certains types de personnalités sont plus sujettes au burn out que d’autres.

Ainsi, les personnes qui lient l’estime de soi aux performances professionnelles ou encore les personnes qui n’ont pas de centres d'intérêts autres que leur travail, sont plus enclines à développer ce syndrome d’épuisement professionnel.
Mais il va sans dire que nul n’est à l'abri d’un burn out, surtout par les temps qui courent, où la course à la performance et au dépassement de soi sont 2 notions de plus en plus mises en avant dans le cursus professionnel.

Les signes du burn out

Comme tout syndrome, le burn out a ses signes avant-coureurs tels que des douleurs généralisées, un manque d’attention, de l’insomnie, de l’irritabilité, de l’impatience, un état d’épuisement général (physique et psychologique) et surtout le manque de motivation.
Concrètement le sujet perd le goût du travail, il souffre de plusieurs problèmes de santé tels que des maux de tête, de dos, d’estomac....le sujet est colérique, il réagit exagérément et les relations sociales au bureau se détériorent, le rendement et la productivité sont touchés par une apathie accrue.

L’évolution du burn out

On connait trois phases à l’évolution du burn out :

La phase alarme

Les symptômes du stress apparaissent; troubles du sommeil, fatigue accrue, palpitations fréquentes, tremblements, maux de tête, souffle court, pression artérielle en hausse, tensions musculaires, palpitations dans le ventre, douleurs au dos et raideurs matinales.

La phase de résistance

Le corps s’adapte et résiste aux symptômes cités plus haut

La phase d’épuisement

Une exposition continue au stress conduit à la phase de rupture ou d’épuisement. Les symptômes réapparaissent mais sont maintenant incontrôlables. La personne victime de burn out devient non fonctionnelle et constamment sujette aux inquiétudes.    

Les techniques de gestion du stress

Parce que c’est le stress qui est à l’origine du syndrome de burn out, il est utile de suivre quelques conseils afin de minimiser les risques de développer un syndrome d’épuisement professionnel.

  • La relaxation : plusieurs techniques de relaxation existent afin d’affronter le stress

les plus courantes sont la respiration et les étirements. Très efficaces et faciles à appliquer, elles aident à surmonter les tensions.

  • Éviter les excitants tels que le café qui peut favoriser la tachycardie et qui perturbe le sommeil. Le manque de sommeil aggrave les effets du stress.

  • Faire du sport permet d’évacuer le stress et oxygène le cerveau

Avez-vous déjà remarqué une hausse du stress et des symptômes pré-cités parmi vos collaborateurs ou vos employés ?

À lire également

Qui peut embaucher un apprenti et dans quelles conditions ?
Gestion d'entreprise
Le 5 Septembre 2013

Qui peut embaucher un apprenti et dans quelles conditions ?

Recrutement - Préparation et obligations de l'employeur
Gestion d'entreprise
Le 11 Septembre 2013

Recrutement - Préparation et obligations de l'employeur

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61