Comment détecter vos problèmes de trésorerie ?

Création d'entreprise • Publié le lundi 11 mars 2013, mis à jour le vendredi 22 mars 2019
Comment détecter vos problèmes de trésorerie ?

Détecter un éventuel problème de trésorerie de votre entreprise, afin d’anticiper ses conséquences fâcheuses, sollicite une mobilisation et une motivation continues de vos équipes financières et commerciales. Ceci demande également l’élaboration de tableaux de bords avec des indicateurs précis de l’évolution des liquidités dont vous disposez. Ces derniers vous permettront de valoriser l’état financier de votre entreprise et de rectifier votre stratégie à temps. 

Sur quelles périodes votre tableau de bord doit-il porter ?

Ce document doit être établi sur 3 périodes :

  • le court terme (4 semaines),

  • le moyen terme (de 3 mois à une année),

  • le long terme (au-delà d’une année).

Vous pourrez ainsi identifier les périodes hebdomadaires, mensuelles et annuelles des exercices écoulés où vos besoins en trésorerie sont relativement importants. Ceci vous permettra d’anticiper vos besoins critiques en trésorerie pour l’exercice à venir et d’y trouver les solutions adéquates.

Comment établir vos prévisions de trésorerie ?

La qualité de vos prévisions en matière de trésorerie est le critère principal qui fait qu’elles soient efficaces. Ainsi, vous devez établir vos prévisions à court terme en faisant une étude de l’ensemble des flux de l’entreprise, qu’ils soient opérationnels ou non. Effectuez également des révisions mensuelles des chiffres obtenus, en les mettant en relation avec les chiffres réels des exercices échus qui leur correspondent.

S’agissant des prévisions à moyen et long terme, vous devez vous appuyer sur la solvabilité de vos clients : les risques de paiement de votre clientèle sont, en effet, un facteur majeur des variations de votre trésorerie pour des périodes de plus de 6 mois. Vous devez inclure toutes les données relatives aux délais de paiement demandés par vos clients et à la consolidation des dettes que doivent vous régler certaines filiales, afin d’élaborer des prévisions efficaces.

Quels sont les signaux d’alertes à prendre en considération ?

Parmi les indicateurs à incorporer dans votre tableau, certains formeront des signaux d’alerte. Il s’agit des refus d’escompte, d’avances remboursables et de couverture par votre banquier. Les notes de crédit et les analyses négatives de votre entreprise de la part des organismes banquiers et des sociétés d’assurance-crédit, peuvent nuire à votre image de marque. Tenez compte de ces indicateurs et mettez-les en rapport avec le cadre dans lequel ils apparaissent, afin de savoir comment les éviter de manière adéquate lors de vos futurs exercices.

La mise en place d’un tableau de bord vous permet ainsi de mettre le doigt sur le moment où vos problèmes de trésorerie ont eu lieu. En identifiant le processus qui a mené à leur apparition, vous pourrez les prévenir lors d’un prochain exercice ou les corriger s’ils sont inévitables. 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61