Entreprise : comment améliorer son empreinte écologique

Entreprise : comment améliorer son empreinte écologique

Gestion d'entreprise • Publié le lundi 2 février 2015, mis à jour le lundi 4 janvier 2016

Loin d’être simplement une préoccupation de bobos, la réduction de l’empreinte écologique est un véritable enjeu pour les entreprises françaises. Levier d’économies et d’amélioration de l’image de marque, la « chasse au gaspi » concerne plus que jamais les entreprises. Quelques conseils pour réduire l’empreinte écologique de votre entreprise.

La consommation d’électricité

Vous pouvez déjà réfléchir à choisir un fournisseur d’électricité issue à 100% d’énergies renouvelables. Il en existe plusieurs ; EDF propose également un tarif spécial qui a pour fonction de financer le développement des énergies renouvelables. Problème : cela coûte plus cher. Néanmoins, si, par ailleurs, vous adoptez des gestes responsables, vous ne ferez certes pas d’économies, mais le surcoût engendré par le choix d’un fournisseur vert devrait être compensé largement par les économies d’énergie réalisées par ailleurs.
Réduire sa consommation électrique est donc évidemment la deuxième étape de cette démarche visant à réduire l’empreinte écologique de votre entreprise. N’allumez la lumière dans les bureaux que quand c’est nécessaire ; installez des minuteurs aux interrupteurs des parties communes et sanitaires. Et surtout, sensibilisez vos collaborateurs pour qu’ils éteignent le soir en partant :

  • Lumières,
  • Ordinateurs (et les écrans : éteints, pas en veille)
  • Imprimantes,
  • Machines à café,
  • Etc.

Le chauffage

Le chauffage est le deuxième poste permettant de réaliser des économies d’énergie… et donc de réduire son empreinte écologique. Veillez donc à limiter le chauffage et la climatisation ; privilégier des méthodes naturelles de chauffage ou de rafraîchissement (respectivement pulls en hiver et fenêtres ouvertes en été). N’oubliez pas que la température idéale pour travailler se situe plus aux alentours de 19°C que de 22°C… ces quelques degrés de différence pourront vous faire faire de grosses économies.

Astuce :

  • Pensez également à régler le chauffage à seulement 15°C pour la nuit : inutile de chauffer à 22°C des locaux vides !
  • Fermez les volets le soir quand il y en a ! On estime en général que les volets fermés vous font gagner 2°C.

Le papier

Le papier est en général le poste le plus facile à gérer pour réduire son empreinte écologique et son gaspillage. 20% des salariés européens admettent qu’ils pourraient réduire leurs impressions sans perdre en productivité. Et de fait, bien souvent, le travail sur écran suffit largement.

Réduisez donc les impressions. Quand des impressions sont nécessaires et sont destinées à la communication interne, imprimez en brouillon noir et blanc recto verso pour limiter le papier.

Pensez également à recycler les feuilles imprimées (courriers, impressions ratées, documents obsolètes) en blocs de brouillon internes. L’idée : massicoter les feuilles au format voulu (du A4 au format presque post-it), puis agrafer pour faire un mini bloc. Vous achetez alors moins de calepins et blocs notes pour vos collaborateurs, vous optimisez vos impressions et les courriers qu’habituellement vous jetez et vous réduisez votre empreinte carbone.

Les déplacements

Pour les déplacements, il y a plusieurs volets :

  • Les déplacements professionnels
  • Les trajets des salariés

Pour la question des trajets des salariés, vous avez plusieurs options :

  • Pensez, quand c’est possible, au télétravail : certains salariés qui habitent loin peuvent tout à fait travailler depuis chez eux ou depuis un bureau situé dans leur ville d’habitation pour ne venir dans vos locaux que 2 fois par semaine par exemple. Cette démarche permet d’améliorer la qualité de vie et le bilan carbone de l’entreprise.
  • Favorisez le covoiturage. Pourquoi pas en faisant appel à une société spécialisée qui pourra vous créer votre propre plateforme de covoiturage. Vous pouvez aussi mettre en place une navette d’entreprise, des concours de kilomètres à vélo (avec cadeau à la clé), etc. Soyez inventif pour inciter vos collaborateurs à préférer des modes de transport verts.

En ce qui concerne les déplacements professionnels, beaucoup sont évitables, sans porter préjudice à l’entreprise. Quand c’est possible, privilégiez les vidéo-conférences à des déplacements par exemple. Cela ne signifie pas que vous ne devez plus aller chez vos clients/partenaires/fournisseurs/prospects/etc. Mais qu’il est préférable, tant d’un point de vue écologique qu’économique, de les réduire.

Communiquer

La réduction de l’empreinte écologique permet de réaliser des économies parfois substantielles en adoptant une démarche responsable et attentive. Mais cela permet aussi de doper son image de marque ! Quand on réduit son empreinte écologique, autant communiquer dessus.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61