TNS : Comment calculer sa pension de retraite ?

Gestion d'entreprise • Publié le jeudi 19 février 2015
TNS : Comment calculer sa pension de retraite ?
Vous allez l’attendre longtemps, la retraite. Mais au moins, vous pouvez essayer de calculer combien (si les règles ne changent pas d’ici là…) vous allez toucher et quand vous allez le toucher. Une petite fiche pratique dédiée aux TNS pour savoir comment calculer sa pension de retraite.

Méthode de calcul de retraite des TNS

Le calcul de votre pension de retraite d’indépendant est le suivant :
Revenu annuel moyen x Taux x (nombre de trimestres/durée de référence

Cette formule sibylline indique une chose : si vous avez cotisé moins de trimestres que la durée de référence, alors un coefficient inférieur à 1 sera appliqué sur le calcul de votre retraite. En clair : votre retraite sera minorée. Si à l’inverse, votre ratio est supérieur à 1 (vous avez cotisé plus longtemps que nécessaire), votre retraite sera majorée de 1,25% par trimestre supplémentaire cotisé.

Revenu annuel moyen

Moyenne des meilleures années. Là où les choses se compliquent, c’est qu’on ne prend pas en compte le même nombre d’années selon l’année de naissance (eh oui, si les calculs des droits des TNS étaient simples, ça se saurait…). Néanmoins, si vous êtes né après 1953, on prend en compte les revenus des 25 meilleures années (22 si vous êtes né en 1950, 23 en 1951, 24 en 1952).


Le taux

50%. C’est le taux plein de la retraite de bases des TNS. C’est-à-dire que vous toucherez 50% du revenu moyen de vos 25 meilleures années.
Prenons un exemple :
  • Vous avez cotisé le nombre de trimestres nécessaires pour obtenir votre retraite à taux plein et la moyenne de vos revenus de vos 25 meilleures années est de 3 500€. Vous toucherez une retraite de base de 1 750€ mensuels.

Trimestre de retraite : définition

La grande difficulté, c’est qu’il faut distinguer la durée de cotisation nécessaire (172 trimestres pour les TNS nés après 1972 par exemple) et le nombre de trimestres d’assurance nécessaires pour le taux plein (toujours 172 trimestres pour les TNS nés après 1972). La première donnée est bel et bien une durée : il faut cotiser pendant 43 ans.

La deuxième donnée est en réalité comptable : un trimestre doit être égal à un revenu d’au moins 1 429,50€ (soit 150 Smic horaires bruts), sans quoi il n’est pas pris en compte comme un trimestre complet. C’est à prendre en compte si, pendant quelques années ou quelques mois, vous touchez peu, on pense notamment aux auto-entrepreneurs. Pour cumuler 4 trimestres, il faut avoir payé ses cotisations sur un revenu annuel d’au moins 5 718€.

Retraite complémentaire

Heureusement, en « compensation » des lourdes charges payées par les TNS au RSI, le régime comprend un régime complémentaire de retraite. En d’autres termes, les cotisations que vous avez versées au RSI vous donnent droit à un certain nombre de points. Au moment du passage à la retraite, ces points sont convertis en numéraire : on multiplie le nombre de points par la valeur du point. Si vous avez obtenu votre retraite à taux plein, vous bénéficiez de cette retraite complémentaire également à taux plein.

La surprise (si vous n’aimiez pas les surprises, vous ne serez pas indépendant…), c’est que cette valeur du point est… fixée régulièrement par le conseil d’administration de la caisse nationale du RSI. Une bonne surprise, non ?


Les compléments de pension

  • +10% si le retraité a eu ou élevé 3 enfants au moins pendant 9 ans au moins avant leurs 16 ans.
  • +1,25% par trimestre cotisés au-delà du nombre minimum de trimestres nécessaires

Vous avez une question sur votre pension retraite ?

Faites-vous accompagner, comme 150 000 dirigeants depuis 2007, pour ne plus vous en poser :


Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61