Aides et formations pour la création d’une chambre d’hôte : les mamelles du succès

Aides et formations pour la création d’une chambre d’hôte : les mamelles du succès

Ah, la chambre d’hôte ! Cette merveilleuse impression de liberté ressentie à la seule idée de travailler sans patron, depuis chez soi ! La fierté de faire découvrir à vos visiteurs votre goût exquis en matière d’ameublement et de créations paysagères ! Oui, tout cela est formidable. Avant de plonger à pieds joints dans votre rêve, toutefois, permettez-nous de vous livrer quelques conseils.

Création d’une chambre d’hôte : Tout est dans l’attitude

Les formations au fabuleux métier que vous convoitez existent, et portent sur des sujets très variés. Et pour cause ! Ouvrir une chambre d’hôte nécessite de combiner un grand nombre de compétences diverses :

  • Gestion, comptabilité ;
  • Hôtellerie, cuisine, règles d’hygiène et de salubrité ;
  • E-marketing, prospection, publicité, promotion du lieu ;
  • Décoration, mise en scène du lieu ;
  • Méditation zen, yoga, Taï-Chi (pour garder votre calme).

Sans compter les innombrables savoir-être que vous allez devoir entretenir ou développer pour donner le sentiment à votre hôte que votre seul bonheur, votre unique ambition, est de lui offrir les meilleures vacances possibles et de lui donner le sentiment qu’il est une sorte de dieu sur terre. Croyez-le bien, lorsque vous serez confronté à une famille nombreuse bardée de gamins braillards et indisciplinés, « Le client a toujours raison » deviendra pour vous un véritable mantra.

Formations : pour chaque église, un son de cloche ?

D’une région à une autre, le métier d’exploitant de chambre d’hôte et de gîtes peut être soumis à des règles particulières. Ainsi, en Champagne-Ardenne, on réclame au futur-exploitant de suivre une formation « Créateur de structures touristiques en milieu rural », dispensée par le CFPPA (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole et agroalimentaire).

Mais dans la plupart des régions, vous aurez également accès à trois labels : Gîtes de France, Clévacances ou Bienvenue à la ferme. L’accès à l’un de ses labels vous permettra de découvrir leurs journées formation et leurs stages, forcément sérieux et de bonne qualité : c’est là l’un des avantages de la labellisation.

Futurs-exploitants de chambres d’hôte : formez-vous sans vous déformer

La plupart des exploitants de chambres d’hôtes, s’ils peuvent bénéficier d’une expérience dans la restauration ou l’hôtellerie forgée dans leur vie antérieure, n’ont suivi aucune formation spécifique à la création d’une chambre d’hôte. Dommage ? Tout dépend de vos besoins. Si vous êtes déjà un hôte de rêve, digne de la plus pure tradition des geishas japonaises (euh…), il peut paraître artificiel de vous farcir la tête de données superfétatoires. En revanche, en tant que futur chef d’entreprise, vous renseigner auprès de votre CCI ou de la chambre d’agriculture pour y dénicher les programmes de formations (souvent de courte durée), ne sera pas du temps perdu.

En vous promenant sur la toile, vous découvrirez également une multitude de formations dispensées par des organismes privés. Comme toujours avec ce type de formations, soyez prudents et renseignez-vous bien avant d’envoyer votre bulletin d’inscription et votre chèque.

Enfin, la meilleure formation, comme souvent, réside dans la discussion avec vos concurrents : allez à la rencontre de propriétaires de chambre d’hôte et faites-les avouer (par le moyen qui emportera vos faveurs) : difficultés, astuces, organisation, financements. Suivez les bons exemples et évitez les écueils qui ont fait chuter les loosers. C’est la clé de la réussite !

Création d’une chambre d’hôte : et l’argent, dans tout ça ?

Par « argent », nous parlons bien sûr des aides financières pouvant intervenir dans votre projet de création de chambre d’hôte. En bon Français, n’hésitez pas à réclamer votre dû : subventions, avantages fiscaux, crédits d’impôts, prêts vous apporteront ce supplément de trésorerie tellement essentiel !

A qui s’adresser ?

  • Votre Conseil Général : de nombreux départements ont prévu des aides à l’ouverture de chambres d’hôte, qui portent souvent sur le gros œuvre. Ne comptez donc pas sur votre CG pour payer ce charmant petit rocking-chair en osier et rotin trônant chez votre antiquaire, ce sera niet.
  • Votre CCI : Lieu de référence dans le cadre de votre création, votre CCI pourra sans doute vous proposer, sinon des aides concrètes, du moins le moyen de les obtenir chez les autres. Commencez par consulter le site Internet de la CCI de votre localité.
  • Votre Chambre d’Agriculture : Elle sera d’une aide aussi précieuse qu’une CCI si votre projet possède une dimension rurale : chambre d’hôte à la ferme, découverte du terroir, etc.
  • Votre Agence de Développement Touristique locale : Consultez la rubrique Espace pro et ses propositions de financement dans le site internet de votre agence pour vous renseigner sur l’aide qui vous correspond.

Pour des infos réactualisées, n’hésitez pas à vous rendre directement sur place ou téléphoner. Prendre rendez-vous vous permettra d’exposer votre projet et ses contraintes.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61