Comment tester son idée avant de créer sa boîte ?

Comment tester son idée avant de créer sa boîte ?

Création d'entreprise • Publié le mardi 13 octobre 2015, mis à jour le mardi 13 octobre 2015
Vous avez une idée d’entreprise mais préférez tester votre idée avant de créer votre boîte, avec tout ce que cela implique d’investissement financier et de risques ? Il existe plusieurs solutions pour le faire et valider ses intuitions ou ajuster sa stratégie. Pour être agile, voici quelques pistes pour tester votre idée avant de créer votre boîte.

Les couveuses d’entreprise

Les couveuses d’entreprise sont des structures dédiées à l’accueil de porteurs de projet souhaitant tester leur idée sans créer d’entreprise dans un premier temps. Le principe de la couveuse est donc d’héberger le porteur de projet et de lui prêter son numéro de Siret. S’il y a facturation, elle est faite avec le numéro de Siret de la couveuse. Après avoir signé un contrat d’appui au projet d’entreprise (Cape) avec la couveuse, le porteur peut bénéficier d’un accompagnement, de formations à la gestion d’entreprise et utiliser les services de la couveuse.

En échange, il reverse une partie de son CA à la couveuse. Si le CA généré est suffisant, après paiement de cotisations sociales, le porteur de projet peut même percevoir une rémunération salariée (mais il n’y a pas de cotisations retraite et de fonds de garantie des salaires sur ces cotisations ; elles sont donc moindre que les cotisations salariales classiques). A l’issue de la durée du Cape (12 mois renouvelable 2 fois au maximum), le porteur de projet peut décider de créer son entreprise ou retourner vers l’emploi salarié.

Note : les porteurs de projet ayant besoin d’un local commercial pour tester leur idée ne peuvent intégrer une couveuse d’entreprise.

Les incubateurs d’entreprise

Les incubateurs sont des couveuses dédiées aux projets innovants. Il en existe de différentes sortes selon le profil d’entreprise innovante et selon sa relation avec le monde de la recherche :

  • Incubateurs Allègre : ils sont adossés à un laboratoire de recherche
  • Les incubateurs des grandes écoles
  • Les incubateurs dépendant des collectivités locales
  • Les incubateurs privés

Autant dire que les porteurs de projets d’entreprises innovantes ont de nombreuses options pour tester leur idée.

Les coopératives d’activité et d’emploi

Les coopératives d’activité et d’emploi sont des structures proches des couveuses à une différence près : les porteurs de projet qui intègrent une coopérative d’activité et d’emploi sont salariés de la structure. L’avantage est qu’ils conservent une protection sociale de salariés tout en pouvant tester leur idée d’entreprise et en bénéficiant de formations et d’un accompagnement à la gestion d’entreprise. La contrepartie, c’est que les frais sont plus élevés, de même que les cotisations sociales. Également, il n’y a pas de limite de durée pour tester son idée au sein d’une coopérative d’activité et d’emploi.

Note : toutes les activités peuvent intégrer une coopérative d’activité et d’emploi.

Le régime d’autoentrepreneur

Bien sûr, la dernière option pour tester son idée est de se lancer en autoentreprise ou en microentreprise ! Frais réduits, franchise en base de TVA, formalités réduites et facilité de lancement, rémunération facile à mettre en œuvre (c’est simplement ce qui reste après paiement des cotisations sociales et de l’impôt), bref, la solution largement empruntée par de nombreux porteurs de projet !

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61