Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Budget prévisionnel : une aide à la décision

Publié le mardi 6 octobre 2015, mis à jour le mercredi 4 avril 2018
Si le budget prévisionnel est indispensable au moment de la création d’une entreprise, il est aussi particulièrement utile tout au long de la vie de l’entreprise. Véritable outil de pilotage, il permet de prévoir les recettes et dépenses par poste, ainsi que les éventuels décalages de trésorerie et peut même devenir un outil de management. Comment faire un budget prévisionnel ? Comment l’utiliser au quotidien ? Nos conseils.

Le budget prévisionnel : qu’est-ce que c’est ?

Très simplement, un budget prévisionnel est un tableau présentant les dépenses et recettes de l’année à venir. Il doit être mensuel, c’est-à-dire qu’il doit lister mois par mois l’état des recettes et dépenses. Idéalement, il doit intégrer le niveau de la trésorerie, sans quoi il manque un peu de sa pertinence en tant qu’outil d’aide à la décision.

Les dépenses prises en compte sont à distinguer en fonction des postes :

  • Charges de personnel ;
  • Frais de structure ;
  • Dépenses commerciales ;
  • Investissements ;
  • Développement d’une nouvelle activité/d’un nouveau produit ;
  • Etc.

Comment faire un budget prévisionnel ?

Sur le papier, c’est assez simple. Dans les faits, cela peut être un peu plus compliqué. Pour commencer, il est courant de partir sur la base suivante :

Budget de l’année passée majoré de l’inflation + dépenses supplémentaires prévues

En effet, le budget de l’année n-1 est très utile dans cette logique : il donne une vision réaliste et objective des dépenses réelles de l’entreprise. Mais c’est justement au moment de le réutiliser que vous pouvez appliquer des correctifs :

  • Ajustement des dépenses de matériel de bureau, d’impression, etc.
  • Ajustement des charges liées au local (dépenses d’électricité, de chauffage, etc.)
  • Ajustement des dépenses d’essence, de réparation de véhicules, etc.
  • Ajustement des dépenses liées au(x) stock(s)
  • Etc.

L’établissement du budget prévisionnel est donc aussi l’occasion de faire le point sur les dépenses de l’entreprise et les éventuelles optimisations possibles !

En théorie, vous devriez avoir déjà une vue assez précise de vos dépenses annuelles, mois par mois. Vous allez donc pouvoir passer aux recettes. Ici encore, vous disposez de votre tableau de bord de l’année passée et de vos affaires en cours pour pouvoir l’établir. L’objectif ici est d’ajuster le prévisionnel de manière à prendre en compte les dates de signatures de contrat, les dates de réalisations de prestations et les dates d’encaissements pour avoir une vision juste des recettes et des dépenses. Grâce à cela, vous allez pouvoir intégrer à votre état des dépenses les dépenses liées à la réalisation de prestation.

Enfin, vous allez moduler votre budget prévisionnel pour en réaliser 3 versions :

  • Une version pessimiste (ou parle de budget prévisionnel prudentiel)
  • Une version réaliste
  • Une version optimiste

Comment utiliser un budget prévisionnel ?

Tout d’abord, le budget prévisionnel vous permet de prévoir les écarts de trésorerie et de les anticiper (par exemple en sollicitant au bon moment des solutions bancaires ou, simplement, en prévenant dès le départ votre banquier d’un possible trou de trésorerie ponctuel, tout en l’expliquant, etc.).

Ensuite, idéalement, vous allez réaliser des comparatifs trimestriels pour évaluer les divergences entre le budget prévisionnel et le budget réel. Ainsi, vous pourrez mettre en œuvre presque au jour le jour un plan d’action correctif.

Enfin, la présentation de votre budget prévisionnel à vos salariés peut être un excellent outil de management :

  • Un prévisionnel serré montrant que l’entreprise devra faire face à des difficultés permettra de faire prendre conscience aux collaborateurs des efforts à réaliser et de leurs enjeux. Cela permet de les impliquer plus fortement dans l’entreprise.
  • Un prévisionnel très encourageant a un effet stimulant assez rapide et très efficace sur les collaborateurs qui sont donc motivés et investis.

Les experts-comptables peuvent être d’une grande aide dans l’établissement d’un budget prévisionnel pointu et composé de manière à véritablement aider au pilotage de l’activité.

Publicité