Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Engager un apprenti coiffeur : le contrat d’apprentissage

Publié le mardi 22 janvier 2013

Apprentissage coiffureRecruter des apprentis a largement fait ses preuves pour développer la formation professionnelle. Cela a même porté ses fruits en matière de renouvellement économique. Tous les secteurs d’activité sont concernés. Pour celui de la coiffure, il faut savoir ce que prévoit la loi à cet effet.

Recruter un apprenti coiffeur : conditions du contrat d’apprentissage 

L’apprentissage a pour but de donner à des jeunes travailleurs (16 à 25 ans) une formation générale, théorique et pratique. Elle vise l’obtention d’une qualification professionnelle validée par un diplôme de l’enseignement professionnel ou technologique. Les formations concernées sont :

  • CAP

  • MC coloriste, teinturier, permanentiste

  • BP coloriste/permanentiste/BP styliste visagiste

Le contrat d’apprentissage est d’une durée variant de 1 à 3 ans avec une période d’essaie de 2 mois. Ce document est un contrat de travail reposant sur le principe de l’alternance. Etabli sur un formulaire de type « CERFA FA13a », il doit être signé par l’employeur et l’apprenti (ou son représentant légal).  La période d’essai débouche sur un contrat se poursuivant à terme sauf en cas de :

  • Résiliation du contrat de la part de l’apprenti suite à l’obtention du diplôme ou du titre préparé. Il devra avoir averti son employeur 2 mois au préalable

  • Résiliation express des cosignataires

  • Incapacité de l’apprenti à exercer le métier

  • Fautes graves de l’une des parties et jugement du conseil de prud’hommes pour manquement à ses obligations

Crédit d’impôt apprentissage 

Les entreprises sont soit imposées d’après leur bénéfice réel, soit exonérées. Elles sont assujetties au crédit d’impôt d'un montant est égal à :

  • 1600 euro/apprenti. Le nombre moyen annuel d’apprentis est celui des contrats apprentis signés avec l’entreprise depuis au moins un mois

  • 2200 euros/ apprenti jugé handicapé ou lorsque celui-ci bénéficie d’un accompagnement personnalisé (CIVIS) ou encore lorsque l’entreprise porte le label « Entreprise du patrimoine vivant »

Où et comment trouver son apprenti

Pour recruter votre apprenti, vous pouvez recourir au CAD de la Chambre des métiers qui recueillera votre offre et vous proposera des candidatures ciblées. Il est même possible de faire l’évaluation du projet professionnel de vos futurs apprentis si vous le désirez. Le service apprentissage vous donne les informations nécessaires à l’embauche d’un apprenti et vous établit le dossier d’apprentissage. Un examen du contrat d’apprentissage sera aussi opéré pour s’assurer du respect des dispositions législatives et réglementaires le régissant. Tout au long de la durée du contrat, des conseils d’accompagnement vous seront délivrés. Le service d’apprentissage jouera même votre vis-à-vis face à des organismes comme le conseil régional, URSSAF, DDTEFP, CFA…

En somme, concernant la coiffure, la réglementation prévoit que toutes les mesures soient prises pour garantir aux consommateurs l’accès à des prestations de qualité dans le cadre du respect de leur santé et de leur sécurité. Et vous, avez-vous pensé à accueillir un apprenti dans votre salon ou votre centre pour le former et vous aider ?

Publicité