Quels indicateurs surveiller pour mieux piloter son entreprise ?

Quels indicateurs surveiller pour mieux piloter son entreprise ?

Coaching du dirigeant • Publié le jeudi 12 décembre 2013, mis à jour le vendredi 1 mars 2019

Quelle que soit sa taille, toute entreprise peut mettre en place des outils de pilotage lui permettant d’améliorer ses performances économiques. Encore faut-il choisir les bons indicateurs pour ne pas se perdre dans la lecture et l’analyse de ses tableaux de bord. Quelques conseils pour choisir ses indicateurs clés de performance (KPI).

Ne pas confondre performance et résultat

C’est souvent l’écueil auquel sont confrontés les patrons peu au fait du pilotage d’entreprise : la confusion entre indicateurs de performance et indicateurs de résultat.

Typiquement, si votre objectif est d’augmenter votre chiffre d’affaires, ce n’est pas le chiffre d’affaires qui est un indicateur de performance. C’est le résultat visé. Les indicateurs de performance seront par exemple, dans cette situation, le taux de transformation du démarchage client, le nombre de visites du ou des commerciaux, le CA par client, etc. 

En d’autres termes, ceux sont les facteurs explicatifs du résultat qui doivent être considérés comme des indicateurs clés de performance ; exactement comme dans la méthode OVAR.

Par ailleurs, et toujours conformément à la méthode OVAR, pour chacun de ces indicateurs, il faudra être capable de trouver des méthodes d’amélioration pour atteindre, en définitive, l’objectif fixé. Toujours dans le même exemple, s’il apparaît que le taux de transformation est bas, il faudra revoir soit la technique de vente, soit l’offre qui est peut-être en inadéquation avec le besoin.

On le voit, le simple fait d’établir des indicateurs clés de performance peut mettre en lumière des lacunes dans la méthode de travail au sein de l’entreprise. Ainsi, les lacunes peuvent être comblées et la performance globale de l’entreprise améliorée.

Les indicateurs comptables

L’exemple ci-dessus s’applique à une recherche de l’amélioration de la stratégie commerciale. Mais le pilotage de l’entreprise peut également être appliqué à l’optimisation de la gestion. Par exemple, vous pouvez, en tant que chef d’entreprise, vouloir comparer votre activité à celle de votre secteur. Les indicateurs, dans ce cas, seront à chercher du côté de valeurs comptables classiques telles que :

Une fois ces indicateurs établis, vous pourrez les comparer à la moyenne de votre secteur d’activité et ainsi évaluer la santé de votre entreprise au regard de vos concurrents. Encore une fois, dès lors que vos faiblesses seront révélées, il vous sera beaucoup plus facile de les corriger. Il vous suffira par exemple d’utiliser la méthode OVAR pour vous fixer des objectifs d’amélioration !

Ce qui dessine, à travers ce petit bilan, sur les indicateurs à surveiller pour bien piloter son entreprise, c’est :

  • La nécessité d’extraire des objectifs en fonction des faiblesses réelles de l’entreprise

  • La nécessité de dégager des indicateurs clés de performance pertinents au regard des objectifs fixés.

Et n’oubliez pas : il est inutile de multiplier les indicateurs à l’excès. Entre 5 et 10 indicateurs doivent être largement suffisants pour piloter efficacement votre structure. Et si vous souhaitez vous faire aider dans votre pilotage, n’hésitez pas à utiliser les services de Petite-Entreprise.net. Vous serez mis en contact avec un expert proche de chez vous.

 

Encore des questions à ce sujet ? Faites-vous accompagner,

comme Antoine, Artisan Boulanger :


Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61