Reconversion professionnelle : Les 4 étapes pour démarrer

Reconversion professionnelle : Les 4 étapes pour démarrer

Création d'entreprise • Publié le vendredi 8 mars 2019
85% des français pensent que se reconvertir est une bonne chose. 28% des personnes interrogées se sont finalement lancées dans cette aventure.  Le temps de la réflexion est sur le point de se finir. Validez les derniers points avant de vous lancer ...

Quels sont les acteurs de votre reconversion professionnelle ? 

VOUS : Faire un « marketing personnel » 

Prendre conscience de votre valeur sur le marché du travail. La reconversion professionnelle est bien souvent appréciée des recruteurs. Ils ont face à eux des salariés qui ont fait un choix issu d’une longue réflexion, qui sont souvent passionnés par leurs métiers et surtout qui ont des perspectives d’avenir professionnel plus claires.

  • Revoir son C.V. : Le choix de la reconversion professionnelle est en cours. Les compétences et les savoir – faire sont étayés. Vous savez enfin ce que vous pourrez mettre en avant lors d’un futur entretien d’embauche, ce que vous allez rayer de vos atouts et ce que vous allez ajouter. 
  • Savoir parler de soi : Au cours de la reconversion professionnelle, vous allez devoir parler de vous. Il est important de savoir mettre en avant vos qualités, vos nouvelles compétences, vos savoir-faire antérieurs etc. Votre projet professionnel a peut-être totalement changé, votre carrière a pris un tournant à 90°, votre futur employeur a besoin d’entendre que vos choix sont rationnels, que vous avez pleinement conscience de vos forces (et de vos faiblesses). Il va falloir séduire et convaincre votre auditoire. 

Faire un bilan de compétences

Le bilan de compétences est une action de formation inscrite dans le code du travail.

Il permet de faire le point sur ses compétences professionnelles et personnelles, de bien redéfinir son projet et de savoir utiliser ses points forts dans la négociation lors d’un entretien d’embauche.

Il est possible de réaliser son bilan de compétences

  • Pendant ses heures de travail. Dans ce cas, le salarié doit prendre un congé de Bilan de Compétences. Une demande écrite est adressée à l’employeur, 60 jours minimum avant la date effective. La durée du congé attribuée est de 24 heures maximum.
  • En dehors du temps de travail, l’employeur n’a pas besoin d’être informé

Depuis le 1er janvier 2017, tous les salariés ou demandeurs d’emploi dispose d’heures de DIF / CPF accèdent à un Bilan de compétences par ce type de financement. 

Les demandeurs sont libres de réaliser leurs bilans de compétence où ils le souhaitent. Il peut être cependant important de connaître la réputation du cabinet qui le propose. 

Devenir consultant dans l'accompagnement des dirigeants de TPE/PME vous intéresse ? Faites le bilan de compétences :

Faire le bilan

Faire une étude du marché de l’emploi 

Le marché de l’emploi est fluctuant. Les générations se suivent et ne se ressemblent pas. Par exemple, les « millenials » ont une approche différente du travail que celles que nos parents ou nos grands-parents avaient. Entrer dans une entreprise et y passer le reste de sa vie professionnelle s’envisage de moins en moins parmi les actifs de moins de 30 ans. 
Votre reconversion professionnelle c’est l’occasion de faire le point sur les métiers qui recrutent, de faire des recherches sur le métier vraiment motivant, celui que vous voulez vraiment exercer. 

Il est bon de se souvenir que les métiers de la restauration et plus largement les métiers « de la bouche » ou encore les métiers « digitaux » ou les métiers de l’informatique, sont des professions qui recrutent et qui continuent de recruter. 

LES ORGANISMES DE FORMATION : Faire une ou plusieurs formations :  L' alternance, OPCA, Aides provenant de « Pôle Emploi » …

  • L’ OPCA : En dehors du temps de travail, l’OPCA est l’organisme qui finance la formation des salariés. L’organisme pourra vous dire si votre formation est éligible ou non au Compte Personnel de Formation. 
  • Pôle Emploi : Lorsque vous êtes demandeurs d’emploi, il est possible d’être aidé et accompagner par pôle Emploi. Pour compléter votre formation, des ateliers sont disponibles et dispensés par les conseillers. 
  • L’ AFPA : En France, il s’agit du 1er organisme de formation professionnelle qualifiante pour les adultes en recherche d’emploi et salariés.
  • Les GRETA : Que ce soit dans le bâtiment, industrie, dans la sécurité, dans le transport, la logistique, l’hôtellerie-restauration, pour les carrières sanitaires et sociales… les formations pour adultes proposées par les GRETA présents partout en France, sont qualifiantes et en continue. Les formations sont ouvertes aux personnes en reconversion professionnelle. 
  • Le CNAM : Expert des « cours du soir » le Conservatoire National des Arts et Métiers est présent sur tout le territoire français. Tous les ans, 90 000 adultes sont formés grâce aux 600 formations courtes et aux 100 diplômes supérieurs alors qu’ils continuent leurs activités salariées. (Des formations sont spécifiquement dédiées aux personnes en reconversion professionnelle) 
  • L’AGEFIPH : Après un accident de la vie, la reconversion professionnelle est indispensable. L’ Agefiph accompagne les salariés et demandeurs d’emploi dans leurs démarches. 
  • Les CFA (Alternance) : Dans le cas où le CIF a été refusé par votre employeur ou que l’OPCA refuse le financement de votre formation, la formation en alternance est une bonne alternative pour garder un pied dans l’entreprise et s’insérer durablement dans la profession. 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61